Contestation des CS anglophones: Roberge aurait aimé que l’argent aille aux élèves

MONTRÉAL — Le ministre de l’Éducation, Jean-Francois Roberge, trouve «regrettable» que l’Association des commissions scolaires anglophones conteste devant le tribunal sa réforme des commissions scolaires. L’argent devrait plutôt servir aux élèves, croit-il.

Le ministre réagissait ainsi à l’annonce faite jeudi par l’association anglophone qui s’est dotée d’un mandat pour contester devant le tribunal la loi 40. Pourtant, cette loi maintient les élections scolaires dans le milieu anglophone, contrairement au milieu francophone.

L’association n’a pas encore déposé sa requête. Néanmoins, elle soutient qu’elle affecte sa capacité à gérer et contrôler ses institutions en langue anglaise au Québec.

La réforme des commissions scolaires transforme essentiellement les commissions scolaires en centres de services. Il n’y aura plus d’élections scolaires pour les commissions scolaires francophones, mais elles sont maintenues pour les anglophones. La loi prévoit aussi plusieurs autres dispositions, concernant par exemple la révision des notes des élèves, la formation continue des enseignants et des pouvoirs plus importants accordés aux comités de parents.

Interrogé à ce sujet vendredi, après qu’il eut pris la parole devant les membres de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, le ministre Roberge a jugé contre-productive cette contestation annoncée.

«C’est une décision regrettable. C’est une loi qui est équilibrée. On avait déjà fait le compromis honorable nécessaire» pour répondre à leurs revendications, a commenté le ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur.

Il a fait valoir qu’il avait déjà répondu favorablement à plusieurs demandes des commissions scolaires anglophones, notamment celle qu’elles qualifiaient de prioritaire, de pouvoir continuer d’élire des parents, des membres de la communauté.

«Pour moi, toute contestation judiciaire n’amène pas d’eau au moulin à qui que ce soit. C’est contre-productif. C’est de l’argent qu’on devrait utiliser pour la réussite des élèves», a ajouté le ministre.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

Commentaires
Laisser un commentaire