Contrer l’hypertension limiterait les lésions à la matière blanche du cerveau

MONTRÉAL — Un contrôle serré de la pression artérielle pourrait freiner l’apparition des lésions à la matière blanche du cerveau qui accompagnent inévitablement le vieillissement, selon une nouvelle étude publiée par le JAMA.

Une imagerie par résonance magnétique de 449 personnes a montré que les patients hypertendus qui réussissaient à abaisser leur pression systolique sous la barre des 120 mm Hg présentaient nettement moins de lésions à la matière blanche de leur cerveau, comparativement aux patients dont la pression était abaissée à 140 mm Hg.

Le déclin du volume cérébral du premier groupe de patients était toutefois légèrement supérieur à celui du deuxième.

«Le fait d’avoir une pression artérielle élevée est souvent associé à des problèmes cognitifs, a expliqué le chercheur Patrice Brassard, du Centre de recherche de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec. Une des hypothèses concerne l’apparition de lésions au niveau de la matière blanche.»

La matière blanche du cerveau se trouve sous le cortex (la couche externe du cerveau) et permet la circulation de l’information. L’apparition de lésions ralentira cette circulation, «et c’est pourquoi avec l’âge on a parfois un petit plus de misère à apprendre, ou certaines informations sont plus difficiles à aller chercher», a dit M. Brassard.

L’hypertension viendrait donc accentuer un phénomène auquel il est difficile d’échapper en vieillissant.

«Si on regarde l’avancée en âge, mais en santé, on va voir une augmentation du volume de ces lésions-là, mais à un rythme beaucoup plus lent», a rappelé M. Brassard.

Des études épidémiologiques ont trouvé le lien entre les changements au niveau de la matière blanche et la cognition et la démence. On ne sait toutefois pas encore à partir de quel volume de lésions les problèmes commencent.

«(Cette étude) ouvre la porte à la recherche utilisant d’autres approches non pharmacologiques comme l’exercice pour être capable de réduire la pression, a dit M. Brassard. On sait que l’exercice a des effets bénéfiques pour la santé du cerveau, donc ça pourrait être via la baisse de la pression artérielle à long terme.»

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

Commentaires
Laisser un commentaire