Coronavirus: 14 pour cent de mortalité aux soins intensifs

QUÉBEC — Pas moins de 86 pour cent des patients transférés aux soins intensifs en raison du coronavirus en sortent vivants.

C’est ce qu’a indiqué lundi le directeur national de la santé publique, Horacio Arruda, à la veille du 40e jour de cette crise au Québec.  

À la conférence de presse qui trace le bilan quotidien de la lutte à la pandémie, il a donc précisé que le taux de mortalité aux soins intensifs était d’environ 14 pour cent.

«C’est ce à quoi on s’attendait quand les gens sont malades et hospitalisés, a-t-il indiqué. C’est ce qui est prévu dans la littérature scientifique.»

Le Dr Arruda a également indiqué que la durée moyenne de séjour aux soins intensifs est d’environ cinq jours.

Transmission communautaire

Au chapitre de la transmission communautaire, c’est-à-dire comment progresse la propagation dans la société hors des CHSLD, il a estimé que le taux était probablement inférieur à 1, donc la contagion est en baisse. Si on compare à la Chine où chaque personne infectée en aurait contaminé 5 ou 6, ici au Québec, une personne contaminée en contamine moins d’une, statistiquement, a-t-il expliqué.

Moins de 40 ans

Par ailleurs, les données rendues publiques par le ministère de la Santé sont également intéressantes. Un peu plus du quart des personnes infectées au Québec ont moins de 40 ans (27,5 pour cent). La semaine dernière, on était à près du tiers. Toutefois, moins de 0,2 pour cent des moins de 40 ans en meurent, et il n’y a toujours aucune mort rapportée chez les 30 ans et moins.

Le groupe d’âge des 80 ans et plus compte pour plus des deux tiers des morts: 70,6 pour cent.

Montréal

En outre, c’est à Montréal que sont mortes plus de la moitié des victimes du coronavirus au Québec, soit 525 sur 939. En deuxième place arrive Laval (165), puis la Montérégie (55).

Par contre, il y a plus de cas confirmés de COVID-19 en Montérégie (2366) qu’à Laval (2095), mais ces deux régions sont loin derrière Montréal (8964), pour un total de 19 319 au Québec.

Le Québec devrait franchir sous peu la barre des 1000 morts, alors que la crise arrivera à son 40e jour mardi, si on prend comme point de départ la première conférence de presse officielle qui s’est tenue sur cet enjeu à l’Assemblée nationale.

Lundi, on dénombrait 939 morts, soit 62 de plus que la veille.