Coronavirus: autre Canadien infecté à bord d’un bateau de croisière au Japon

YOKOHAMA, Japon — La compagnie maritime propriétaire du bateau de croisière Diamond Princess annonce qu’une personne du Canada figure parmi les 66 nouveaux cas confirmés de coronavirus à bord du navire qui est à quai à Yokohama, au Japon.

Dans un communiqué publié lundi, la compagnie Princess Cruises affirme que les tests positifs ont été confirmés par le ministère de la Santé du Japon et qu’un protocole a été établi pour permettre le débarquement sécuritaire de ces personnes infectées afin qu’elles puissent être soignées.

Cette mise à jour de la situation fait en sorte que ce sont maintenant huit Canadiens passagers du Diamond Princess qui ont contracté le coronavirus depuis son apparition à bord du paquebot. Les sept premières personnes infectées ont déjà été transportées à l’hôpital pour recevoir des soins et être surveillées. 

Les autorités canadiennes ont fait savoir dimanche que 285 Canadiens étaient soumis à la quarantaine à bord de deux bateaux de croisière, le Diamond Princess et un autre navire qui a jeté l’ancre au large de Hong Kong.

Quant aux 213 Canadiens évacués de Wuhan, en Chine, qui sont en quarantaine à la Base des Forces armées canadiennes de Trenton, en Ontario, aucun n’a jusqu’ici montré de symptôme du coronavirus selon l’administratrice en chef de la santé publique du Canada, la Dr Theresa Tam.

Ces Canadiens rapatriés et les membres de leurs familles resteront en quarantaine pendant 14 jours pour une évaluation et une observation plus poussées de leur santé. Cette mesure vise à réduire le risque de propagation du coronavirus.

Entre-temps, le bilan du coronavirus s’est encore alourdi lundi en Chine, où il a fait 97 morts de plus, portant le bilan à 908 décès depuis le début de l’éclosion. Dimanche, ce bilan avait surpassé celui de l’épidémie du Syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) en 2002-2003 qui avait tué 774 personnes.

 

Les plus populaires