Coronavirus: début de la campagne de «publicités percutantes» du gouvernement

Le premier ministre François Legault a publié, sur Twitter, la première d’une série de publicités «plus percutantes» destinées plus particulièrement au récalcitrant qui sous-estime les impacts sur la santé de la COVID-19.

Dans ce message publicitaire de 30 secondes, Francis, un homme qui semble avoir une quarantaine d’années, raconte avoir été contaminé par le coronavirus alors qu’il échangeait avec un ami «dans le cadrage de porte».

Il explique ensuite que trois jours plus tard, il a commencé à ressentir de la fatigue et à avoir «une grosse fièvre» jusqu’à ne plus être capable de respirer.

«Avant, j’étais entrepreneur général, aujourd’hui, j’ai une trachéo et je ne peux même plus travailler», ajoute l’homme, qui a subi une trachéotomie, une ouverture dans la trachée sous le larynx, et qui respire grâce à un tube en plastique.

L’homme qui a été hospitalisé pendant 45 jours, dont 12 jours dans le coma selon le message du premier ministre, termine son message par ces paroles:

«Croyez-moi, la COVID-19, c’est sérieux».

«Francis n’est pas un acteur. C’est un Québécois, comme vous et moi, qui a attrapé la COVID-19 et qui est tombé très malade», a écrit François Legault ajoutant que «derrière les statistiques, il y a du vrai monde comme Francis».

Le gouvernement avait annoncé la semaine dernière qu’il préparait une nouvelle campagne publicitaire «plus percutante» pour convaincre notamment les plus sceptiques de la gravité de la situation.

Cette campagne devrait inclure d’autres témoignages de personnes ayant survécu à la COVID-19 et de proches de personnes emportées par le virus.

Aussitôt que la publicité a été mise en ligne, plusieurs «récalcitrants» ou «sceptiques» désapprouvaient la démarche du gouvernement, en écrivant des messages d’indignation sur le fil Twitter du premier ministre.

Laisser un commentaire