Coronavirus: la situation demeure précaire à Montréal

Montréal demeure en situation précaire dans le contexte de la pandémie de coronavirus, a prévenu mercredi la directrice régionale de santé publique pour la région de la métropole, la docteure Mylène Drouin.

Le nombre moyen de nouvelles infections dans la ville est passé d’environ 250 au cours des dernières semaines à 280 plus récemment. Mercredi, on a témoigné de 318 nouveaux cas au cours des 24 dernières heures.

Ce sont environ 2000 cas qui se sont ajoutés depuis une semaine.

«On voit poindre à l’horizon une légère hausse des cas», a dit la docteure Drouin.

Le taux de reproduction, que l’on souhaite inférieur à 1, atteint maintenant 1,12, ce qui veut dire que les gens ont «globalement plus de contacts», a-t-elle ajouté, en appelant à un nouvel effort de ce côté.

Le taux de positivité, soit le pourcentage de tous les tests effectués qui sont réellement positifs, s’est amélioré dans plusieurs quartiers. Il s’est en revanche détérioré à Lasalle, Lachine et Rivière-des-Prairies.

Parc-Extension demeure un point chaud, avec un taux de positivité de 11 %.

La docteure Drouin a fait état de 369 éclosions, dont 247 qui sont dites «actives» en raison de la détection de nouveaux cas depuis 14 jours. Mais 60 % de ces éclosions comptent moins de cinq cas, a-t-elle souligné, «et on ferme à peu près le même nombre d’éclosions qu’on ouvre quotidiennement».

On recense 112 éclosions en milieu scolaire, 36 en milieu de garde, 53 en milieu de travail et 34 en milieu de soins, a-t-elle détaillé.

«C’est là qu’on redouble d’efforts, surtout en CHSLD et dans certaines résidences privées pour personnes âgées pour lesquels on a des éclosions plus importantes», a dit la docteure Drouin.

Laisser un commentaire