Coronavirus: un avion rapatriera les Canadiens présents en Chine

OTTAWA — Le ministre des Affaires étrangères, François-Philippe Champagne, a annoncé mercredi qu’un avion était maintenant prêt à rapatrier les Canadiens coincés dans la province chinoise qui est au centre de l’éclosion du nouveau coronavirus.

M. Champagne a indiqué en point de presse à Ottawa que la prochaine étape consistait à obtenir la collaboration de Pékin pour aider ces 160 Canadiens qui ont demandé de l’aide — mais qui ne souhaitent pas nécessairement tous être rapatriés au pays, a-t-il dit. Le gouvernement canadien travaille aussi avec ses alliés pour coordonner les efforts, a indiqué le ministre Champagne.

Certains autres pays ont promis une aide semblable pour leurs ressortissants coincés dans la province du Hubei — en particulier ceux qui y ont des missions diplomatiques, ce qui n’est pas le cas du Canada. M. Champagne a assuré que le Canada n’était pas loin derrière eux. Il a indiqué qu’il fallait maintenant organiser la logistique de cette opération, notamment les déplacements.

Le gouvernement chinois a coupé l’accès à Wuhan et à 16 autres villes pour tenter de contenir la propagation du virus, qui a déjà infecté près de 8000 personnes.

Un peu plus tôt mercredi, la ministre de la Santé du Québec, Danielle McCann, manifestait une certaine impatience, envisageant même de rapatrier les citoyens québécois en Chine. Mais sa collègue aux Relations internationales, Nadine Girault, précisait que le scénario envisagé ne visait que cinq employés du gouvernement en poste en Chine, dont certains à l’ambassade du Canada à Pékin. La ministre Girault a rappelé que le rapatriement des citoyens québécois relevait du gouvernement fédéral.

Le ministre Champagne a plus tard indiqué qu’il avait communiqué mercredi avec le gouvernement québécois. «J’ai placé un appel avec la ministre des Relations internationales du Québec, pour l’informer des mesures que nous allions prendre pour rapatrier les Canadiens et les Canadiennes qui devraient revenir», a-t-il précisé à Ottawa.

«On a 160 Canadiens et Canadiennes qui nous ont demandé l’assistance consulaire, on est en contact avec eux», a assuré le ministre. «Le seul avion qui a atterri (là-bas) est un avion américain dont la présence là-bas était prévue», a expliqué M. Champagne. Cet avion a été suivi par un autre envoyé par le Japon mercredi matin.

Air Canada a annoncé mercredi après-midi qu’elle suspendait temporairement tous ses vols directs à destination de Pékin et de Shanghai — du 30 janvier au 29 février, pour le moment. Les derniers vols d’Air Canada au départ du Canada devaient décoller mercredi et revenir de Pékin et de Shanghai jeudi. Plusieurs autres transporteurs aériens ont suspendu leurs vols vers la Chine, notamment British Airways, Lufthansa et de nombreuses compagnies asiatiques. 

En quarantaine?

La ministre fédérale de la Santé, Patty Hajdu, a affirmé de son côté que le gouvernement élaborait une stratégie pour s’assurer que les rapatriés n’infecteront pas les Canadiens en rentrant au pays.

Un avion qui avait permis l’évacuation de 201 Américains de Wuhan a atterri mercredi matin à un aéroport militaire de Californie. Tous les passagers avaient subi des tests lors d’une escale de ravitaillement en carburant à Anchorage, en Alaska. Les passagers subiront des contrôles supplémentaires en Californie et seront placés dans des logements temporaires.

Par ailleurs, on a appris tard mercredi la confirmation d’un troisième cas de la nouvelle souche de coronavirus, cette fois en Colombie-Britannique. Les autorités sanitaires avaient signalé mardi le cas présumé — un homme dans la quarantaine qui rentrait d’un voyage d’affaires dans la ville chinoise de Wuhan.

Deux cas ont été confirmés en Ontario depuis l’apparition de la maladie en Chine.

La pneumonie virale a tué 170 personnes en Chine. Il reste à voir si ce coronavirus sera aussi dangereux que le virus de l’influenza, responsable de la «grippe commune», qui tue des milliers de personnes chaque année au Canada. À l’heure actuelle, il n’y a pas de preuve évidente que le nouveau virus se transmet facilement d’une personne à l’autre, rappelle l’Agence de la santé publique du Canada. Par ailleurs, la plupart des personnes atteintes d’une maladie causée par un coronavirus se rétablissent d’elles-mêmes.

En Chine, des événements sportifs internationaux ont été reportés et des tournois de qualification olympique sont organisés ailleurs. On a ainsi appris mercredi que les Championnats du monde d’athlétisme intérieurs, qui devaient avoir lieu du 13 au 15 mars à Nanjing, ont été reportés d’un an par la World Athletics.

Les plus populaires