Coronavirus: un conseil scolaire de l’Ontario s’inquiète de possibles préjugés

Un conseil scolaire de l’Ontario exhorte les parents à ne pas faire de suppositions sur le nouveau coronavirus qui pourraient attiser la xénophobie et le racisme contre la communauté chinoise.

Des responsables du conseil scolaire du district de la région de York ont publié lundi une lettre disant qu’ils étaient conscients de l’inquiétude croissante suscitée par le virus parmi les familles d’origine chinoise.

Une pétition en ligne circulant parmi les parents de la région située au nord de Toronto, qui compte une importante population chinoise, appelle les écoles à demander aux élèves dont les familles se sont récemment rendues en Chine de se mettre volontairement en quarantaine à la maison pendant 17 jours.

Les responsables ont écrit que de telles demandes risquent de «causer des préjugés et du racisme», même lorsqu’elles sont faites au nom de la sécurité.

Il y a eu plus de 4500 cas de ce nouveau coronavirus en Chine, ce qui alimente les inquiétudes concernant la transmission interhumaine.

L’administratrice en chef de la santé publique du Canada a assuré lundi que le risque de propagation du nouveau coronavirus au pays demeurait minime, malgré la découverte d’un deuxième cas présumé.

Les plus populaires