Couillard défend les attaques de ses candidats contre la CAQ

GASPÉ,, Qc — Il ne faut pas stériliser le champ politique, a déclaré mardi le chef libéral Philippe Couillard pour justifier les sorties virulentes de ses candidats contre la Coalition avenir Québec (CAQ).

Dans une conférence de presse remarquée lundi, trois candidats libéraux, dont deux ministres sortants, ont dénoncé ce qu’ils qualifiaient de manque de transparence et de volte-face de la CAQ.

De passage à Gaspé, mardi matin, M. Couillard a défendu son droit de répliquer ainsi aux attaques de ses adversaires.

«C’est normal de faire ça», a-t-il dit, en laissant entendre qu’il n’a pas donné l’instruction à ses troupes de se salir les mains à sa place.

Il estime pour sa part mener une campagne «largement positive», mais cela ne l’empêche pas de se montrérer critique des autres partis.

«Il ne faut pas stériliser le champ politique», a-t-il plaidé, favorable à la vigueur des débats.

M. Couillard a fait savoir que son camp allait riposter coup pour coup.

«On va mettre en évidence les contradictions flagrantes de nos adversaires.»