Course à la direction du NPD: de nouveaux candidats devraient s’annoncer bientôt

OTTAWA – La course à la direction du Nouveau Parti démocratique (NPD) devrait compter de nouveaux candidats dans les prochains jours, alors qu’on s’attend à ce que le député Charlie Angus annonce qu’il se lance au cours du week-end.

Dans une publication Facebook, M. Angus a invité ses partisans à se rendre dans un bar de Toronto dimanche après-midi afin qu’ils se joignent à une aventure «fantastique et folle».

M. Angus, élu pour la première fois en 2004, est une voix forte pour les communautés autochtones, dont la Première Nation d’Attawapiskat — une réserve dans sa circonscription de Timmins-Baie James ayant attiré l’attention à l’international en raison d’une vague de suicides de jeunes de la communauté.

Par communiqué, M. Angus a simplement dit qu’il serait jeudi à Kirkland Lake, en Ontario, pour rencontrer des partisans, ajoutant que des jours excitants se profilaient pour le NPD.

Le NPD tente de se reconstruire après avoir trébuché lors des dernières élections jusqu’au statut de deuxième opposition à la Chambre des communes.

«Ce que j’ai entendu de la part de membres et de partisans est une vision optimiste et claire pour notre parti et notre pays et un message constant d’enthousiasme sur le chemin à parcourir», a dit le député.

Le député québécois Guy Caron, qui réfléchit à la possibilité de se porter candidat, devrait de son côté prendre sa décision avant mardi.

L’économiste a récemment délaissé ses fonctions de porte-parole en matière de finances du NPD pour soupeser les pour et les contre de son éventuelle candidature.

«Je peux vous dire que cela augure bien, et de rester à l’écoute pour les quelques prochains jours», a dit mercredi une source proche de M. Caron.

Un seul candidat déclaré

La course à la succession de Thomas Mulcair ne prendra fin qu’à l’automne prochain, mais un premier débat entre les aspirants-chefs est prévu le 12 mars à Ottawa.

Jusqu’à maintenant, seul le député de Colombie-Britannique Peter Julian a annoncé sa candidature.

Plus tôt cette semaine, M. Julian a obtenu l’appui de quatre députés fédéraux du Québec — Pierre-Luc Dusseault, Robert Aubin, Brigitte Sansoucy et François Choquette — lors d’un rassemblement à Sherbrooke.

M. Julian, un candidat bilingue, a déjà laissé entendre que le Québec et la Colombie-Britannique partageaient des valeurs similaires, comme la volonté de protéger l’environnement et de combattre les projets d’oléoducs.

La députée fédérale du Manitoba Niki Ashton et le chef adjoint du Nouveau Parti démocratique de l’Ontario, Jagmeet Singh, envisagent aussi de briguer la direction du parti fédéral.

Mme Ashton avait été candidate en 2012 lors de la course à la direction remportée par Thomas Mulcair.