Course à la direction du PCC: Wall n’est pas intéressé malgré les appuis reçus

REGINA – Le premier ministre de la Saskatchewan, Brad Wall, se dit flatté de l’appui qu’il reçoit pour devenir candidat à la course à la direction du Parti conservateur, mais réaffirme ne pas être intéressé.

Un groupe appelé Brad Wall comme premier ministre (Brad Wall for Prime Minister en anglais) fait circuler une lettre ouverte pour le Congrès annuel des conservateurs à Vancouver.

La lettre mentionne que le parti a besoin d’une personne qui peut faire croître la formation politique et battre le libéral Justin trudeau aux élections de 2019.

La lettre demande aux membres du parti s’ils connaissent un autre conservateur au Canada, outre M. Wall, qui peut à l’heure actuelle convaincre une majorité d’électeurs.

Le groupe est aussi à la recherche d’appui sur les réseaux sociaux, notamment sur le site Web BradWallforPM.ca.

Brad Wall, qui a remporté un gouvernement majoritaire en Saskatchewan lors des élections provinciales le mois dernier, affirme qu’il apprécie être premier ministre et qu’il n’a pas d’intérêt envers la politique fédérale pour le moment ou dans le futur.

«C’est flatteur. J’ai le poste que j’aimerais continuer d’occcuper pour un moment, a-t-il dit jeudi. Je suis honoré d’avoir cet emploi, d’être le premier ministre de la Saskatchewan et je n’ai pas envie d’un autre travail.»

Les conservateurs doivent élire leur prochain chef en mai 2017. Jusqu’à présent, les Ontariens Kellie Leitch et Michael Chong, et le Québécois Maxime Bernier ont présenté leur candidature.