Couvre-feu: encore près de 1100 constats d’infraction distribués la semaine dernière

QUÉBEC — Plus de 1000 Québécois ont reçu un constat d’infraction la semaine dernière parce qu’ils n’ont pas respecté le couvre-feu.

C’est ce qu’a rapporté lundi le ministère de la Sécurité publique. Le couvre-feu est en vigueur de 20 h à 5 h jusqu’au 8 février. Il vise à empêcher les rassemblements.

Plus précisément, les policiers ont distribué 1084 constats d’infraction entre les 25 et 31 janvier, soit à peu près le même nombre que la semaine précédente.

En fait, depuis trois semaines, le nombre de contraventions se maintient à plus de 1000 par semaine.

Durant la dernière semaine de janvier, la Sûreté du Québec (SQ) a émis 358 constats d’infraction pour non- respect du couvre-feu, dont 23 sur le réseau autoroutier du grand Montréal. 

De son côté, pour la même période, le Service de police de la Ville de Montréal  (SPVM) rapporte avoir donné 323 constats d’infraction, tandis qu’à Québec, ce nombre s’établit à 31.

Entre les 18 et 24 janvier, les policiers avaient remis 1090 contraventions aux gens qui ne respectaient pas le couvre-feu, contre 1429 entre les 11 et 17 janvier. 

Cela s’ajoute aux 740 constats d’infraction qui avaient été distribués les 9 et 10 janvier, lors de l’entrée en vigueur de la mesure sanitaire.

Au total depuis le 9 janvier, ce sont donc 4343 constats d’infraction — assortis d’amendes allant de 1000 $ à 6000 $ — qui ont été remis par les policiers en lien avec le couvre-feu.

Même si une minorité de Québécois continuent d’ignorer le couvre-feu, le premier ministre François Legault s’est réjoui la semaine dernière de l’efficacité de la mesure, qu’il songe à prolonger dans le temps.

Le nombre de nouveaux cas de COVID-19 est finalement passé sous la barre du millier au Québec, lundi, alors que l’on en a signalé 890 et 32 décès. Québec recense 9826 décès depuis le début de la pandémie.

Laisser un commentaire