COVID-19: 15 nouveaux cas de coronavirus sont enregistrés au Québec

Le nombre de cas confirmés de COVID-19 a bondi au Québec.

Selon les plus récentes données de Santé-Québec, la province compte 39 cas, soit 15 de plus que la veille.

Les deux premiers cas sont apparus dans les régions de la Capitale-Nationale. Deux autres nouveaux cas ont été enregistrés à Montréal, en Montérégie et en Mauricie—Centre du Québec. Les autres cas viennent de Chaudière-Appalaches, de l’Estrie, des Laurentides et des Laurentides.

Un premier cas d’un visiteur provenant de l’extérieur du Québec a aussi été recensé.

L’origine du dernier cas n’a pas encore été déterminée.

Dimanche après-midi, 1480 personnes attendaient les résultats du dépistage et jusqu’à maintenant, 2270 analyses se sont avérées négatives.

À des fins de comparaison, l’Ontario compte plus de trois fois plus de cas que le Québec. Dimanche, la province voisine indiquait que 145 personnes étaient atteintes de la COVID-19.

L’UQAM

L’Université du Québec à Montréal (UQAM) emboîte le pas en demandant à ses étudiant qui sont à l’étranger de revenir au pays.

«Nous vous recommandons de revenir au Canada dès que possible, pendant que les vols commerciaux sont encore disponibles», peut-on lire dans un message publié sur le site de l’université dimanche.

Samedi, le gouvernement fédéral a recommandé à tous voyageurs canadiens à l’étranger de revenir rapidement au pays.

«Nous sommes parfaitement conscients des impacts de cette situation sur votre parcours scolaire. Sachez que les frais de scolarité payés à l’UQAM vous seront crédités et que vous pourrez conserver la bourse à la mobilité qui vous a été versée» a indiqué l’Université du Québec à Montréal.

Loto-Québec

Après que les autorités eurent exigé la fermeture des lieux de rassemblement comme les bars, le porte-parole de Loto-Québec, Patrice Lavoie, a annoncé sur Twitter que l’entreprise «désactivait l’ensemble de ses appareils de jeux dans le réseau des bars et brasseries». Les détaillants en étaient alors informés.

VIA Rail

Via Rail a annoncé dimanche après-midi une réduction «de certains de services».

Prétextant la baisse d’achalandage des dernières semaines combinée à la nécessité de mieux déployer ses ressources «pour répondre de manière efficace à la pandémie», la compagnie ferroviaire réduira de moitié, à compter de mardi, ses services dans le corridor Québec-Windsor, et ce jusqu’au 27 mars.

Elle n’apportera aucun changment à certains services régionaux, comme la liaison Senneterre-Jonquière.

Les commentaires sont fermés.

A qui cela rapporte de ne pas fermer les aéroports au touriste, cela permettra au Fédéral de payer moins de pension de vieillesse…

Les plus populaires