COVID-19: aide demandée par les transporteurs par autocar desservant le Québec

QUÉBEC — Des entreprises de transport par autocar qui desservent le Québec demandent une aide gouvernementale pour que les véhicules puissent reprendre la route.

En mars dernier, les entreprises privées regroupées au sein de la Fédération des transporteurs par autobus ont dû interrompre leurs activités lorsque la pandémie de COVID-19 est apparue. Les transports scolaire, interurbain, urbain, nolisé-touristique, adapté, aéroportuaire, médical et par abonnement ont donc été abruptement annulés.

Au Québec, sept transporteurs assurent les déplacements par autocar dans la très grande majorité du territoire en reliant 476 municipalités. Il s’agit des compagnies Orléans Express, Intercar, Autobus Maheux, Limocar-Transdev, Autobus Galland, Autobus Breton et Greyhound.

Ces transporteurs songent à la reprise progressive de leurs services en raison du déconfinement graduel au Québec. Ils font donc face à des enjeux, notamment l’exigence de la distanciation physique qui, à ce jour, limite grandement le nombre de passagers à bord des autocars.

Avec peu de passagers, les revenus engendrés ne couvriront pas les frais d’exploitation des entreprises.

La Fédération des transporteurs par autobus croit qu’une reprise rapide des services est possible avec une aide gouvernementale qui couvrirait le manque à gagner sur l’ensemble du réseau pour la durée de la crise.