COVID-19: Des entreprises avec des mesures inadéquates au Nouveau-Brunswick

FREDERICTON — Les agents de conformité constatent encore des plans opérationnels inadéquats relativement à la COVID-19, ou même l’absence d’un plan, dans des entreprises au Nouveau-Brunswick, près d’un an après l’entrée en vigueur d’une telle obligation.

Tim Petersen, vice-président de la prévention à Travail sécuritaire NB, affirme que les responsables de l’agence gouvernementale ont donné environ 900 ordres de conformité et 80 ordres d’arrêt de travail depuis mars 2020.

«Ce sont des cas où les lieux de travail n’avaient eu aucun plan ou aucune idée réelle de ce qu’ils devaient mettre en place, et nous avons déterminé que cela a exposé les gens à un risque important à ce moment-là», a déclaré M. Petersen en entrevue, mardi.

La plupart des ordres d’arrêt des activités ont été remis depuis le début de 2021, a-t-il ajouté.

M. Petersen a indiqué que les responsables aident les entreprises à créer des plans contre la propagation de la COVID-19 et passent souvent quelques heures avec un propriétaire d’entreprise pour s’assurer qu’il comprend les règles et peut se conformer. «La volonté n’est pas de prendre les gens au dépourvu, c’est de les aider», a-t-il affirmé.

Travail sécuritaire NB affirme qu’il y a eu un cas dans lequel une entreprise a été accusée d’avoir refusé de se conformer; cette affaire est devant les tribunaux. M. Petersen n’a pas voulu commenter les détails de cette affaire, mais a déclaré que la loi comprend des amendes allant jusqu’à 250 000 $ pour non-respect des règles.

Il a indiqué que les agents avaient mené des inspections éclair dans les régions de la province où le nombre de cas de COVID-19 était élevé, ajoutant que bon nombre des ordres d’arrêt des activités avaient été donnés à la suite de celles-ci.

Le Nouveau-Brunswick a signalé mercredi 14 nouveaux cas de COVID-19, dont neuf dans la région d’Edmundston, en confinement depuis le 23 janvier.

Les responsables de la santé ont indiqué que quatre des nouveaux cas avaient été recensés dans la région de Moncton, qui est en niveau d’alerte rouge, et un autre cas dans la région de Fredericton, qui est en phase orange comme le reste de la province.

La région d’Edmundston, à la frontière du Québec et du Maine dans le nord-ouest de la province, a été mise en confinement le 23 janvier pendant au moins 14 jours.

Les responsables indiquent qu’il y a 264 cas actifs signalés au Nouveau-Brunswick et que cinq personnes sont hospitalisées à cause de la COVID-19, dont trois aux soins intensifs.

La région d’Edmundston compte 172 des cas actifs signalés dans la province et des éclosions dans deux foyers de soins de longue durée.

Le Nouveau-Brunswick a signalé un total de 1302 infections et 18 décès liés à la COVID-19 depuis le début de la pandémie.

Laisser un commentaire