COVID-19: des mises en garde exagérées de la ministre fédérale, selon certains

OTTAWA — La semaine dernière, la ministre fédérale de la Santé a conseillé aux Canadiens d’envisager de stocker des aliments et des médicaments en cas d’éventuelle éclosion du nouveau coronavirus — malgré le risque relativement faible de contracter la maladie au pays.

Mais certains estiment que ces conseils sont exagérés ou trop vagues, et qu’ils risquent de causer d’autres problèmes.

Au cours de la fin de semaine, des Canadiens se sont précipités dans des magasins à grande surface et des épiceries pour s’approvisionner en fournitures comme du papier hygiénique et des lingettes désinfectantes.

Christine Elliot, la ministre de la Santé de l’Ontario — où trois nouveaux cas de COVID-19 ont été confirmés lundi —, estime que le stockage n’est pas nécessaire et que les gens devraient continuer à vaquer à leurs occupations tout en restant prudents.

À Ottawa, le porte-parole conservateur en matière de santé, Matt Jeneroux, affirme que de dire aux gens de faire des réserves d’aliments et de médicaments peut susciter beaucoup d’inquiétude. Il estime que le gouvernement devrait être plus précis sur les mesures que les gens devraient prendre pour se préparer à une éventuelle éclosion.

D’autres responsables de la santé, comme la docteure Vera Etches de Santé publique Ottawa, affirment que le fait d’avoir de bonnes réserves à la maison est un conseil judicieux pour toutes sortes de situations.

En date du 2 mars, 27 cas de COVID-19 avaient été confirmés au Canada, soit 18 en Ontario, huit en Colombie-Britannique et un au Québec. Aucun décès n’a été signalé au pays.

Les commentaires sont fermés.

Ils ferment les écoles . les garderies etc. puis c’est la folie dans les marchés d’alimentation , les pharmacies , qu’elles protection les employeurs donnent t’ils à ces travailleurs comparativement à ceux de la santé du au risque accentué par l’augmentation phénoménale de la clientele .

Les plus populaires