COVID-19: des tests salivaires bientôt disponibles dans toutes les écoles de Laval

LAVAL, Qc — Des tests de dépistage de la COVID-19 par la salive seront bientôt disponibles dans toutes les écoles primaires et secondaires de la ville de Laval, ont fait savoir mercredi les autorités sanitaires de la région.

Ce test est fait sans l’introduction du long écouvillon dans le nez ou la gorge et ne nécessite qu’un échantillon de salive.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Laval poursuit ainsi le déploiement des tests salivaires en milieu scolaire pour lutter contre la propagation de la COVID-19.

Il estime que l’accès facile à ce type de tests va aussi faciliter la vie des familles lavalloises.

En décembre, un projet-pilote avait eu lieu dans trois écoles.

Vu le succès de l’initiative, huit autres ont été ajoutées ce mois-ci, ce qui signifie qu’environ 5000 élèves supplémentaires ont accès aux trousses lorsqu’il y a une recommandation de dépistage.

Les trousses de dépistage doivent être disponibles dans l’ensemble des écoles du territoire — privées et publiques — d’ici la fin avril, promet le CISSS.

Elles sont, ou seront, acheminées aux directions d’écoles qui les distribuent aux élèves d’une bulle-classe touchée par un cas de COVID.

Pour ceux de 14 ans et plus, les tests pourront être faits directement à l’école.

Les plus petits pourront le ramener à la maison pour le faire et ensuite le retourner dans un centre de dépistage sans délai ni prise de rendez-vous.

Le CISSS voit l’intérêt de faire de telles interventions très ciblées dans les écoles, considérant que «depuis le début de la pandémie, près des trois quarts (74,8 %) des écoles de la région ont été touchées par des éclosions, pour un total de 1149 cas déclarés».

Le test salivaire offre le même niveau de qualité et de validité que le prélèvement habituel par le nez, assure le CISSS. D’ailleurs, la grande majorité des tests de dépistage à Laval se font maintenant par la salive.

Ce type de test présente plusieurs avantages, par exemple le fait qu’il ne mobilise pas de personnel qualifié du réseau de la santé, puisqu’il s’agit d’un auto-prélèvement, et aussi parce qu’il n’est pas dépendant de l’approvisionnement en écouvillons. Mais aussi, il est plus confortable que le test standard qui requiert l’introduction d’un écouvillon dans le nez, ce qui est particulièrement peu apprécié dans le cas d’enfants.

Laisser un commentaire