COVID-19 : Donald Trump se paie une courte sortie de l’hôpital

BETHESDA, Md. — Le président Donald Trump a quitté brièvement l’hôpital pour aller saluer de l’intérieur d’un véhicule ses partisans en liesse, une sortie surprenante qui pourrait laisser entendre que sa santé — et sa compréhension de la COVID-19 — pourrait être en train de s’améliorer.

Quelques heures plus tôt, son équipe médicale avait confirmé que son taux d’oxygène dans le sang avait chuté soudainement deux fois au cours des derniers jours. Elle avait aussi déclaré qu’il pourrait obtenir son congé dès lundi.

«Ce fut un séjour très intéressant. J’ai beaucoup appris sur la COVID, a déclaré M. Trump, debout dans sa chambre d’hôpital, dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux. C’est comme si j’avais été à l’école.»

«Je l’ai attrapé et j’ai compris», a-t-il ajouté.

Au moins, un professionnel de la santé du centre médical militaire national Walter Reed, où Donald Trump est hospitalisé depuis vendredi soir, s’est demandé si le président avait vraiment appris quelque chose.

«Chaque personne qui a accompagné le président dans ce véhicule pendant cette sortie complètement inutile doit à présent être mise en quarantaine pendant 14 jours, a déclaré le Dr James P. Phillips. Elles peuvent mourir. Pour le théâtre politique. Une mise en scène ordonnée par M. Trump pouvant mettre leur vie en danger. C’est de la folie!»

Chute d’oxygène

Le Dr Sean Cooley a cherché à clarifier certaines de ses déclarations de la veille concernant l’état de santé du président, lors d’un point de presse tenu devant le centre médical militaire Walter Reed à Washington, où Donald Trump a été accueilli vendredi après avoir reçu un diagnostic positif à la COVID-19.

Il a indiqué que le président avait une «sévère fièvre» et que le taux d’oxygène dans son sang était inférieur à 94% lors des journées de vendredi et samedi. Ce taux s’établissait toutefois à 98% dimanche selon l’équipe médicale.

«L’état de santé du président a continué de s’améliorer», a maintenu le Dr Conley.

Donald Trump a effectué sa propre mise à jour sur son état de santé samedi soir au moyen d’une vidéo tournée depuis son bureau de l’hôpital, dans laquelle il a indiqué qu’il commençait à se sentir mieux et qu’il espérait «être de retour bientôt». M. Trump a de nouveau publié du contenu sur les médias sociaux dimanche matin, alors qu’il a partagé une vidéo montrant ses partisans — dont la plupart ne portaient pas de couvre-visage — rassemblés devant le centre médical militaire Walter Reed.

Les nombreuses mises à jour, parfois contradictoires, sur l’état de santé de M. Trump ont remis en doute la crédibilité du discours de la Maison-Blanche à un moment crucial.

L’adversaire démocrate de Donald Trump à l’élection présidentielle du mois prochain, Joe Biden, a retiré des ondes américaines toutes ses publicités attaquant directement le président pour la durée de son séjour à l’hôpital. Dimanche, plusieurs conseillers de M. Biden ont envoyé des messages positifs à M. Trump.

«Nous espérons sincèrement que le président aura une période de guérison rapide, et qu’il sera de retour en campagne électorale très bientôt, a affirmé Symone Sanders, conseillère de M. Biden, sur les ondes du réseau CNN. Nous avons maintenant un exemple clair qui démontre que le virus existe», a-t-elle ajouté.

Joe Biden était son domicile de Wilmington au Delaware dimanche, et aucune activité de campagne ou apparition publique n’était prévue au cours de la journée. M. Biden a déjà reçu le résultat négatif d’un test à la COVID-19, mais il devrait publier le résultat d’un nouveau test plus tard dimanche. Son équipe de campagne s’est déjà engagée à rendre public le résultat de ce test ainsi que de tous les autres tests que pourrait subir le candidat démocrate âgé de 77 ans durant la campagne.

Laisser un commentaire
Les plus populaires