COVID-19: effondrement en un an de 48 % des ventes d’autos au mois de mars

TORONTO — Les ventes de véhicules automobiles au Canada se sont effondrées de 48 % le mois dernier par rapport au mois de mars 2019, selon la firme DesRosiers Automotive Consultants.

Les ventes des deux premières semaines du mois dernier ont reculé modérément avant de dégringoler à grande vitesse lors des deux semaines suivantes en raison de l’accélération de la pandémie de COVID-19.

Au milieu du mois, des provinces canadiennes ont instauré l’état d’urgence et le gouvernement du Québec a imposé la fermeture des établissements de vente d’automobiles.

DesRosiers Automotive Consultants a observé que même si l’achat de véhicules est possible sur le web, les incertitudes causées à l’économie canadienne par la pandémie ont éloigné les acheteurs.

La firme DesRosiers s’attend à ce que comparativement aux mois d’avril et mai 2019, les reculs des ventes des deux prochains mois soient encore plus forts que celui du mois dernier.

Parmi les trois grands constructeurs nord-américains, Ford a subi un déclin de ses ventes du premier trimestre de 2020 de 13,8 %, comparativement à 12,8 % pour General Motors et 18,8 % pour Fiat Chrysler.

Les plus populaires