COVID 19, état de la situation: 205 nouveaux cas, un sommet en trois mois

Le nombre d’infections à la COVID-19 signalées quotidiennement au Québec a franchi la barre des 200 nouveaux cas, dimanche, pour la première fois en trois mois.

Le bilan de la pandémie en sol québécois s’est plus précisément alourdi de 205 cas.

Selon les données rapportées par le ministère de la Santé et des Services sociaux, aucun autre décès ne s’est toutefois ajouté.

Pas moins de 175 nouveaux cas avaient été signalées la veille, en plus de 184, vendredi et 187, jeudi.

«La moyenne mobile du nombre de cas pour la semaine du 30 août au 5 septembre est de 164, en (hausse) de 67 par rapport à la période précédente», a souligné le ministre de la Santé, Christian Dubé, sur Twitter.

«Cela signifie que la transmission communautaire est importante et qu’on doit tous continuer de respecter les consignes.»

Un total de 63 497 personnes ont contracté le nouveau coronavirus depuis son apparition dans la province et 5769 y ont succombé.

Les chiffres montrent également que 102 personnes étaient hospitalisées, en hausse de huit, mais seulement 18 patients reposaient aux soins intensifs, soit un de plus que la veille.

On comptait 57 cas de plus sur l’île de Montréal, pour un total de 30 086. Quatorze cas s’étaient ajoutés à Laval (6389) et 48 en Montérégie (9489).

À l’échelle du Canada, on recensait en fin d’avant-midi un cumul de 131 682 cas confirmés, dont 9143 décès. C’est toujours au Québec où l’on retrouve le plus de cas et de décès déclarés.

Selon les autorités fédérales, 88,3 % des cas sont maintenant rétablis

Les laboratoires canadiens ont testé en moyenne presque 46 000 personnes par jour au cours de la dernière semaine, dont 0,9 % ont reçu un résultat positif.

L’administratrice en chef de la santé publique du Canada, Theresa Tam, s’inquiète du fait que le nombre de nouveaux cas signalés sur une base quotidienne continue d’augmenter. «Nous sommes très attentifs à tous les signes qui permettraient de déterminer que la COVID-19 a commencé à se propager dans les populations et les milieux à risque élevé», indique-t-elle.

Les personnes âgées de moins de 40 ans représentent plus de 62 % des cas enregistrés dernièrement, mais les résidences pour aînés continuent d’abriter le plus d’éclosions, prévient la docteure Tam.

Laisser un commentaire
Les plus populaires