COVID-19: état de la situation; 83 nouveaux décès

Le bilan de la pandémie s’est alourdi de 83 pertes de vie mardi au Québec, a annoncé le premier ministre François Legault, pour un bilan de 1682 décès.

M. Legault a rappelé que 97 pour cent des gens décédés dans la province avaient 60 ans et plus. Il a de nouveau martelé l’importance de respecter la distanciation de deux mètres.

On compte maintenant 25 757 personnes infectées au Québec, soit 775 de plus que lundi.

Mille six cent vingt-cinq patients étaient hospitalisés, une hausse de 84, et deux cent dix-sept personnes étaient soignées à l’unité des soins intensifs, une augmentation de sept.

La région de Montréal comptait 12 487 infections, soit 453 de plus que lundi. Il y en avait 2919 dans la région de Laval, une hausse de 67, et 2973 en Montérégie, une augmentation de 94.

Trois régions ont vu leur situation s’améliorer entre lundi et mardi: le Bas-Saint-Laurent, où le nombre d’infections est passé de 37 à 34; l’Abitibi-Témiscamingue, où il est passé de 150 à 149; et le Nord-du-Québec, où il est passé de huit à sept.

Le bilan est demeuré inchangé au Saguenay – Lac-Saint-Jean, en Estrie, en Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, au Nunavik et dans le Terres-Cries-de-la-Baie-James.

Les autres développements de la journée

Une jeune préposée aux bénéficiaires qui travaillait au CHSLD Lucien-G.-Rolland de Saint-Jérôme, dans les Laurentides, a succombé lundi à des complications liées à la COVID-19.

Une consultation menée en ligne par la firme Léger entre les 24 et 26 avril auprès de 1504 personnes révèle que 60 % d’entre elles privilégient la vaccination obligatoire contre le coronavirus, alors que 40 % pensent qu’elle devrait être laissée au choix des citoyens.

L’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) prévient qu’il faut maintenir «de fortes mesures de distanciation sociales» pour empêcher que le retour à l’école s’accompagne d’une recrudescence de la transmission de la COVID-19 dans la population.

La Société de transport de Montréal a annoncé mardi qu’elle procèdera à l’acquisition puis à la distribution de masques artisanaux pour ses employés.

Un sondage mené en début de semaine dernière par l’Association médicale canadienne précise que près de 90 % des quelque 2500 médecins y ayant répondu ont affirmé que s’il y avait plus d’équipements de protection, ils seraient moins anxieux et 84 % ont dit qu’un dépistage plus important les rassurerait.

En réponse aux pressions exacerbées qui pèsent sur les travailleurs essentiels durant la COVID-19, la Commission de la santé mentale du Canada a développé une série de trois formations gratuites pour aider les travailleurs de première ligne à faire face au stress lié à ces circonstances exceptionnelles. (https://www.espritautravail.ca/formation-virtuelle-en-reponse-aux-crises)