COVID-19: état de la situation; 98 nouveaux décès

La pandémie de coronavirus a fauché 98 vies de plus au Québec, a annoncé jeudi le premier ministre François Legault.

Le bilan de la crise s’établit maintenant à 1859 morts.

On compte dorénavant 27 538 cas confirmés dans la province, en hausse de 944.

Mille six cent quatre-vingt-quatre patients étaient hospitalisés, soit 36 de plus que la veille, et 214 personnes se trouvaient aux soins intensifs, un déclin de huit.

On dénombrait 13 324 infections dans la région de Montréal, soit 513 de plus que mercredi. Il y avait 3163 infections dans la région de Laval et 3230 en Montérégie.

Le nombre d’infections est passé de 392 à 387 en Chaudière-Appalaches. On compte aussi une infection de moins dans le Nord-du-Québec. Le nombre de personnes infectées a augmenté ou est demeuré inchangé dans toutes les autres régions de la province.

Les autres développements de la journée

Le directeur parlementaire du budget affirme que le déficit fédéral pour l’année pourrait atteindre 252,1 milliards $ en raison de la pandémie de la COVID-19.

Le syndrome inflammatoire qui frappe les enfants et que certains associent au coronavirus n’a rien de neuf et les médecins soupçonnent depuis longtemps qu’il puisse découler d’une infection virale, a expliqué une experte à La Presse canadienne.

Quatre élèves de 5e secondaire de la Mauricie ont lancé sur le web une pétition qui demande au gouvernement du Québec d’accorder aux finissants une réouverture des écoles pendant une seule journée au printemps afin que cette étape de leur parcours ne se termine pas abruptement.

Des militaires des Forces armées canadiennes ont reçu mercredi une formation intensive sur les soins à prodiguer aux personnes âgées qui résident dans les Centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) au Québec.

Il faut déconfiner les aînés coincés dans leurs appartements depuis plusieurs semaines maintenant. C’est le message lancé aux autorités jeudi par les propriétaires de résidences pour personnes âgées, qui s’inquiètent de la détresse psychologique de leurs locataires.

La FIQ demande au gouvernement Legault et aux employeurs dans la santé de permettre aux infirmières de prendre des vacances et d’appliquer «de façon plus humaine» l’arrêté ministériel qui permet de déplacer du personnel.

La ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, a annoncé jeudi qu’une aide d’urgence de 3 millions $ sera versée aux ressources communautaires ou privées offrant de l’hébergement en dépendance.

Le Fonds de solidarité FTQ investira 7,5 millions $ dans IMV pour appuyer le développement d’immunothérapies ciblées et d’un vaccin candidat pour prévenir la COVID-19.

Les enseignants du primaire se préparent peu à peu à la rentrée scolaire du 11 mai, alors que plusieurs devraient avoir accès à des masques pour se protéger du coronavirus. Des syndicats d’enseignants en région, joints par La Presse canadienne mercredi et jeudi, ont indiqué qu’ils avaient eu des discussions à cet effet avec les centres de services scolaires dans leur région respective.

Le Nunavut signale son premier cas de COVID-19. Dans un communiqué de presse, l’administrateur en chef de la santé publique du territoire, le Dr Michael Patterson, affirme que le cas a été détecté dans la communauté de Pond Inlet.

Les commentaires sont fermés.

Alors, siérait-il donc, simplement, de « continuer d’obéir, continuer d’être obéissants » et « continuer de se soumettre » ?

Étrangement, c’était là, très exactement, la terminologie paulinienne employée pour enjoindre la gent féminine d’obéir à l’autre gent: « qu’elle se tienne dans la soumission ». Qui connut ses heures de gloire ‘through’ siècles et millénaires. Pourtant… LA Laïcité, sauce CAQ, n’était-elle pas censée avoir tout fait r’voler cela l’an passé?

C’est drôle mais, après la ‘figure’ du « bon père de famille », voilà qu’r’adviendrait celle de la « maîtresse d’école » d’antan ?

Ce matin, le chef d’antenne à RDI concluait a contrario que « c’est bien d’être réactifs ». Autrement dit de… DÉSobéir.
Qu’ainsi, en se rebellant, on peut parfois, éminemment plus que s’«écrasant», faire avancer positivement des choses.

Car il y a quelques semaines, se glorifiait-on, n’est-ce pas, Québécois.es, d’être, sinon les plus « obéissant.e.s », du moins les plus respectueux/ses des consignes en Amérique. Or…
Qu’a-ce « donné » de plus? Pas ‘évident’. C’est pire au Québec qu’où que ce soit ailleurs au Canada.
Comme quoi l’observance ‘religieuse’ de consignes sanitaires ne serait guère garante de meilleurs « résultats »
(pour utiliser un langage cher à un certain PM).
Il semble, donc, qu’il n’y aurait pas qu’en « obéissance » qu’on serait (les) « ‘meilleur.e.s’ » ?…

La véréalité c’est qu’il arrive que le libre arbitre, la conscience, le ‘sapere aude’, intérieurs, personnels, doivent prévaloir sur toute consigne ou autorité extérieure, impersonnelle, d’où, de qui qu’elle provienne.

Si bien qu’en conclusion peut-on suggérer qu’il pourrait y avoir autant d’inquiétant ou de préoccupant en l’inclination Q à ‘obéir’ spontanément, sans (se) poser de questions, que de quoi ‘se glorifier’. Sachant qu’une obéissance stricte, entière, totale, peut tout autant ressortir à trop d’aveugle servilité qu’à la raison ou à l’entendement les meilleurs possibles qui soient.

Si bien que (bis), on n’est/ne fait pas, automatiquement, meilleur.e.s/mieux qu’autres/qu’ailleurs, en ‘obéissant’ à des consignes ou autorités; et, donc, ne fait-on pas, automatiquement, ainsi, non plus, preuve d’«exemplarité». Puisqu’advient que celle-ci puisse émaner, inversement, plutôt de DÉSobéissance ou contestation d’autorités ou consignes.

Si bien que (rebis), ‘Doc Ile’ ne saurait représenter l’idéal de vie en société, ni « à la normale » ni même en temps de crise.