COVID-19, état de la situation au Québec: il y a maintenant 13 cas

Il y a maintenant 17 personnes au Québec qui ont contracté la COVID-19, et ce bilan pourrait augmenter alors que 266 personnes étaient sous investigation jeudi.

Santé Québec a annoncé en soirée que quatre nouveaux cas avaient été confirmés dans la province. Ces quatre personnes revenaient d’un voyage à l’extérieur du Canada.

Malgré l’augmentation de personnes atteintes de la COVID-19, seulement deux d’entre elles étaient hospitalisées jeudi après-midi.

À titre comparatif, 59 cas de COVID-19 avaient été confirmés en début d’après-midi jeudi dans la province voisine de l’Ontario.

Les cliniques de dépistage

Mercredi, la clinique désignée de dépistage COVID-19 à Québec a ouvert ses portes dans l’arrondissement de Beauport. Lors de cette première journée, 61 personnes y sont allées pour des tests de dépistage, après y avoir été recommandées par les infirmières d’Info-Santé 811. Dès jeudi, le personnel a été augmenté, passant de trois à six infirmières. Il est fortement envisagé d’augmenter encore les effectifs la semaine prochaine, a indiqué un porte-parole du CIUSS de la Capitale-Nationale, Mathieu Boivin. Jeudi, 107 personnes ont été vues par les infirmières.

Pour l’instant, aucun cas probable de COVID-19 n’a encore été détecté sur le territoire du CIUSS de la Capitale-Nationale.

L’ouverture d’une clinique de dépistage à Longueuil, en Montérégie, est prévue pour lundi prochain.

Celle de Montréal est en service depuis lundi. Et dès vendredi, le dépistage pour les enfants de la région montréalaise sera fait à l’Hôpital Sainte-Justine, sept jours sur sept. Comme les autres, les cliniques sont uniquement sur rendez-vous, après y avoir été référé par le 811. La clinique pédiatrique de dépistage du COVID-19 au CHU Sainte-Justine a toutefois déjà reçu quelques cas de moins de 18 ans.

Le ministère de la Santé rappelle aux citoyens que s’ils ont des symptômes associés à la maladie — les principaux sont la fièvre, la toux et des difficultés respiratoires — ils doivent appeler d’abord la ligne 811, et ne pas aller directement dans des cliniques ni des hôpitaux où ils risquent d’infecter d’autres patients. Des infirmières du 811 vont prendre elles-mêmes les rendez-vous dans les cliniques désignées pour le dépistage.

Sauf que jeudi, il était impossible par moments de rejoindre le service 811: la ligne était occupée et les personnes qui appellent ne sont même pas mises en attente dans certains cas. Celles qui obtenaient la ligne pouvaient attendre plus d’une heure.

Jeudi, le ministère de la Santé a indiqué sur son compte Twitter à deux reprises avoir «éprouvé des difficultés techniques» avec le système d’appels Info-Santé 811. Mais il était encore difficile, voire impossible, d’obtenir la ligne jeudi en après-midi.

La ministre de la Santé, Danielle McCann, a promis jeudi de débloquer 20 postes additionnels pour répondre au nombre d’appels qui explose.

Par ailleurs, le ministère de la Santé indique que les Québécois qui ont des questions d’ordre général sur la COVID-19 peuvent plutôt appeler au 1-877-644-4545.

Les écoles

Certaines écoles secondaires du Québec ont pris la décision de fermer leurs portes vendredi, même si elles n’ont pas de cas d’élèves ayant été possiblement été contaminés.

Quant au Collège international Marie de France, à Montréal, il était fermé jeudi pour une deuxième journée, dans l’attente du résultat d’un test de dépistage de la COVID-19, un élève de cette école l’ayant possiblement contractée.

L’Académie Louis-Pasteur de Montréal était aussi fermée de façon préventive jeudi: l’un de ses élèves est sous investigation pour des symptômes semblables à ceux de la COVID-19. Comme vendredi est une journée pédagogique, l’institution d’enseignement primaire privée indique que les cours vont reprendre lundi.

La Ville de Montréal a aussi pris la décision de fermer ses bibliothèques, ses arénas, ses piscines et d’autres installations sportives dès vendredi.

Les commentaires sont fermés.
Les plus populaires