COVID-19; état de la situation: plus de 1000 morts au Québec

MONTRÉAL — Le Québec a franchi mardi une triste étape, avec plus d’un millier de décès attribuables à la COVID-19.

Le premier ministre François Legault a ajouté 102 pertes de vie au bilan, pour un total de 1041.

Il a toutefois précisé que 850 de ces décès étaient des aînés qui avaient été infectés dans une résidence pour personnes âgées ou un CHSLD. On ne rapporte aucune infection dans 2300 des 2600 résidences de la province, a ajouté M. Legault, et la situation est «sous contrôle» dans 220 des 300 autres.

On compte maintenant 20 126 personnes infectées par le SRAS-CoV-2 au Québec, soit 807 de plus que lundi.

Le nombre de personnes hospitalisées a grimpé de 55, à 1224, et le nombre de patients soignés aux soins intensifs de trois, à 201.

Les trois régions les plus durement frappées demeurent Montréal avec 9348 infections, la Montérégie avec 2511 et Laval avec 2199.

On recense cinq nouvelles infections ou moins depuis lundi dans plusieurs régions de la province: le Bas-Saint-Laurent, le Saguenay – Lac-Saint-Jean, l’Outaouais, l’Abitibi-Témiscamingue, la Côte-Nord, le Nord-du-Québec, le Nunavik et les Terres-Cries-de-la-Baie-James.

Les autres développements de la journée

Trois ordres professionnels du Québec — le Collège des médecins du Québec, l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec et l’Ordre des infirmières et infirmiers auxiliaires du Québec — ont annoncé mardi la tenue d’une enquête conjointe sur les situations préoccupantes constatées dans plusieurs CHSLD depuis le début de la crise de la COVID-19.

Le Service correctionnel du Canada est visé par une demande d’action collective: les détenus des pénitenciers du Québec lui reprochent d’avoir compromis leur santé et leur sécurité pendant la pandémie de la COVID-19.

Les trois centrales syndicales reviennent à la charge pour demander l’octroi d’une prime pour les travailleuses dans les services de garde d’urgence, dans le contexte de la crise du coronavirus.

Un récent sondage suggère que les Canadiens font surtout confiance aux professionnels de la santé, tels que leur médecin de famille, en ce qui concerne la crise de la COVID-19.

Le Regroupement des organismes montérégiens d’aidants naturels s’inquiète des risques que pourraient courir les proches aidants qui seraient appelés en renfort dans les CHSLD, une éventualité évoquée mardi par le premier ministre Legault et le docteur Horacio Arruda.

Les infirmières de la Clinique mobile de Médecins du Monde déploient une tente d’autosoins et offrent leur aide sur les points de distribution alimentaire de la Ville de Montréal et dans les autres secteurs fréquentés par les personnes qui ont habituellement recours à leurs services. Elles sont ainsi présentes au Milton-Parc, au Square Cabot, à la Place Émilie-Gamelin et aux stations de métro Lionel-Groulx et Mont-Royal.