COVID-19, état de la situation: Québec déplore 85 autres décès

MONTRÉAL — Le bilan des victimes du coronavirus s’est alourdi de 85 morts au Québec lundi, pour un total de 4069.

Le premier ministre François Legault a toutefois précisé que 43 décès sont survenus au cours des 24 dernières heures.

Cinq cent soixante-seize infections se sont ajoutées, gonflant le total à 47 987. Il s’agit essentiellement de la même augmentation que celle notée entre samedi et dimanche.

Le nombre de personnes hospitalisées a reculé de dix, à 1425, mais on comptait neuf patients de plus aux soins intensifs, soit 179.

Cent quatre-vingt-dix-huit cas se sont ajoutés à Montréal, un déclin par rapport à la hausse de 220 annoncée dimanche. On rapporte maintenant 24 116 infections dans la métropole.

Le nombre d’infections est passé à 5191 à Laval et à 6094 en Montérégie.

Les autres développements de la journée

Le gouvernement du Québec annonce lundi la mise en place immédiate de plus de 1000 agents de prévention dédiés à la lutte à la pandémie de la COVID-19.

De nombreux détaillants de la région de Montréal ouvrent leurs portes lundi, et les clients sont invités à respecter la distanciation et à suivre les protocoles d’hygiène. Le port d’un masque, des barrières en plexiglas et la désinfection fréquente sont quelques-unes des mesures mises en place, alors que le Québec assouplit les pratiques relatives à la lutte contre la COVID-19.

Le gouvernement Trudeau accède à la demande du Nouveau Parti démocratique (NPD) pour s’assurer de son appui pour le retour de la Chambre des communes, lundi. Le premier ministre Justin Trudeau a annoncé que le gouvernement fédéral va poursuivre ses discussions avec les provinces et les territoires pour offrir dix journées de congé de maladie payées par année.

Certains extraits de cannabis pourraient combattre le coronavirus en réduisant le nombre de serrures qu’il peut crocheter pour entrer dans les cellules humaines, ont constaté des chercheurs albertains.

Le Québec se voit forcé de reporter la rencontre estivale du Conseil de la fédération dont il est l’hôte cette année en raison de la COVID-19. L’importante réunion des premiers ministres, qui devait avoir lieu au Château Frontenac du 22 au 24 juillet, est reportée à l’automne. C’est la première à se tenir au Québec depuis 2008.

À cause de la pandémie de coronavirus, le traditionnel défilé de la Fête nationale ne pourra se tenir, le 24 juin. Dans ce contexte toutefois, les citoyens sont invités à porter un couvre-visage avec fleur de lys.

L’Assemblée des évêques catholiques du Québec vient de transmettre à chacun de ses diocèses un modèle de protocole sanitaire pour la liturgie qu’il pourra adapter en fonction de ses particularités lors de la réouverture des églises.

Un groupe dédié à la transparence appelle les gouvernements à rendre publics par défaut des documents cruciaux liés à la pandémie de la COVID-19. Le Canadian COVID-19 Accountability Group exhorte les fonctionnaires à publier de façon proactive des documents concernant l’application de la loi en matière de santé et de sécurité, la recherche scientifique et la recherche en santé publique et les contrats, subventions et prêts accordés aux entreprises et aux organisations.

Un chercheur canadien qui a conçu il y a quelques années un système mondial d’alerte rapide pour les maladies infectieuses graves, espère que dorénavant, la communauté internationale parviendra à mieux détecter l’apparition des virus et réagir rapidement aux pandémies.