COVID-19, état de la situation: Québec déplore 89 autres décès mercredi

MONTRÉAL — Québec recense mercredi 89 autres décès causés par la COVID-19, portant le total de pertes de vies québécoises à 4228.

En dévoilant son bilan quotidien, la Santé publique fait aussi état d’un total de 49 139 Québécois contaminés depuis le début de la pandémie, une hausse de 541 depuis la veille. Parmi ces cas, 24 611 ont été détectés à Montréal.

Mercredi, 1378 personnes étaient hospitalisées, dont 184 se trouvaient aux soins intensifs.

Les autorités sanitaires révèlent aussi que 11 294 prélèvements ont été effectués lundi.

Les autres développements de la journée

Plus de la moitié des parcs nationaux du Canada rouvriront le 1er juin. Le ministre de l’Environnement, Jonathan Wilkinson, a déclaré que 29 des 48 parcs nationaux ouvriront le jour, et qu’il y aura accès à des toilettes. La liste comprend le Parc national de la Mauricie et le Parc national Forillon.

Des restaurateurs montréalais ont fait résonner leurs casseroles et leurs poêles dans la rue mercredi, exigeant des réponses du gouvernement sur le moment où ils pourront de nouveau accueillir des clients. Près de 30 restaurateurs ont fait entendre leur batterie de cuisine pendant environ 30 minutes en matinée, sur la place Jacques-Cartier et autour de l’hôtel de ville.

Les Ontariennes et Ontariens ne seront pas autorisés à manger dans les bars et restaurants, à se réunir en groupes de plus de cinq personnes ou à utiliser les équipements des terrains de jeux jusqu’à la mi-juin, au minimum. Le gouvernement provincial a annoncé qu’il prolongeait ses décrets d’urgence liés à la COVID-19 jusqu’au 9 juin.

Le premier ministre Justin Trudeau a l’intention de discuter des conditions de vie dans les centres de soins de longue durée avec les provinces et les territoires, après la publication de deux rapports accablants sur les conditions des aînés au Québec et en Ontario.

Dans un même ordre d’idée, les Forces armées canadiennes ont rendu public un rapport sur la situation qu’ils ont observée dans les centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) au Québec.

Le rapport de 60 pages rend compte des difficultés énormes rencontrées sur le terrain par les soldats, comme la pénurie criante de personnel, particulièrement en ce qui a trait aux préposés aux bénéficiaires et aux infirmières la nuit, un taux d’absentéisme élevé, un manque de personnel ayant une formation médicale, un manque d’équipement médical, sans compter un laxisme dans l’application des protocoles de protection.

Une enquête récente menée par Statistique Canada révèle que plus de la moitié des participants estiment que leur santé mentale s’est détériorée depuis l’instauration des mesures d’éloignement physique par les gouvernements du pays, en mars dernier.

Laisser un commentaire
Les plus populaires