COVID-19: la majorité des Canadiens font confiance aux vaccins, selon un sondage

OTTAWA — Près de deux Canadiens sur trois croient que les vaccins contre la COVID-19 sont sécuritaires et efficaces, selon un récent sondage.

Proof Strategies mène un sondage chaque année pour évaluer la confiance que les Canadiens portent envers les institutions importantes et autorités.

Le dirigeant de la maison de sondage, Bruce MacLellan, affirme que la confiance envers les vaccins ne semble pas encore assez élevée. D’après des experts en santé, au moins les trois quarts des Canadiens devraient être vaccinés pour qu’une bonne immunité collective contre la COVID-19 prenne effet.

«C’est inquiétant», a souligné M. MacLellan.

L’enquête a été menée en ligne auprès d’environ 1500 répondants entre le 8 janvier et le 20 janvier. Les sondages en ligne ne peuvent pas se voir attribuer une marge d’erreur, car ils n’échantillonnent pas la population au hasard.

Le Canada a approuvé jusqu’à présent deux vaccins, un de Pfizer-BioNTech et un deuxième de Moderna. Trois autres sont en cours d’examen; le gouvernement fédéral en a acheté deux autres, mais aucun de ces vaccins ne devrait être considéré pour approbation avant l’automne.

Plus de 220 000 Canadiens sont maintenant entièrement vaccinés avec les deux doses requises par les vaccins actuels, et près de 930 000 personnes ont reçu des doses uniques jusqu’à présent.

Au moment de l’enquête, le Canada accélérait les vaccinations, avec plus de 40 000 doses administrées presque tous les jours pendant cette période. Depuis ce temps, les livraisons ont ralenti et la confiance dans le déploiement de la campagne de vaccination a chuté.

Méfiance chez certaines populations

À ce moment-là, cependant, 64 % des personnes interrogées disaient faire confiance aux vaccins, un nombre relativement constant à travers le pays. Les jeunes et les Canadiens à faible revenu étaient ceux qui affichaient le niveau de confiance le plus bas.

Parmi les répondants, 86 % des gens âgés de 75 ans et plus faisaient confiance aux vaccins, comparativement à 60 % des millénariaux (âgés entre 25 et 44 ans) et des jeunes de la génération Z (entre 18 et 24 ans).

Près de sept personnes sur dix ayant un revenu supérieur à 100 000 $ ont déclaré faire confiance aux vaccins, contre seulement la moitié de celles à faible revenu.

Le sondage a également révélé que près des deux tiers des répondants faisaient confiance aux médecins de la santé publique du gouvernement fédéral et des provinces qui offrent des mises à jour de la situation plusieurs fois par semaine.

Convaincre les sceptiques

L’administratrice en chef de la santé publique du Canada, la docteure Theresa Tam, a déclaré le 5 février que Santé Canada disposait actuellement de données suggérant qu’environ 10 % des Canadiens ne se feraient pas vacciner contre la COVID-19 et que ces gens ont peu de chances de changer d’avis. Il y a toutefois une autre tranche de 20 % qui s’y oppose en ce moment, mais qui pourrait être convaincue.

La docteure Tam a indiqué que certaines des questions posées par les gens étaient relativement faciles à répondre, notamment quant aux craintes sur la rapidité de conception des vaccins et aux données sur leur efficacité.

Elle a noté qu’il n’y avait eu aucun événement indésirable grave après les vaccinations au Canada jusqu’à présent.

«Regardez nos aînés, a-t-elle expliqué. Ils se font vacciner. Le vaccin a jusqu’à présent été sécuritaire, sans incident de sécurité, donc je pense que c’est en fait un très bon moyen de renforcer la confiance en matière de vaccination, de voir d’autres personnes se faire vacciner.»

La docteure Tam a affirmé que les personnes qui se tournent vers les médias traditionnels pour obtenir leurs informations étaient plus susceptibles de faire confiance aux vaccins que celles qui dépendent davantage des médias sociaux.

L’enquête de Proof Strategies a également révélé qu’un an après le début de la pandémie, la confiance des Canadiens envers les médecins et les scientifiques semble avoir augmenté. En janvier 2020, environ 76 % des répondants ont déclaré faire confiance aux médecins et 70 % avaient confiance aux scientifiques. En janvier 2021, cette proportion était passée à 81 % pour les médecins et 77 % pour les scientifiques.

M. MacLellan a déclaré qu’il est intéressant de noter qu’il y a un an, les amis et la famille étaient les sources d’information les plus fiables pour les personnes interrogées, mais cette année, les scientifiques et les médecins les ont tous deux dépassés.

Les politiciens ne s’en tirent pas aussi bien. Il y a un an, 40 % des personnes interrogées ont déclaré faire confiance au gouvernement, contre 32 % cette année. Le premier ministre Justin Trudeau a connu une baisse constante sur les cinq années où il a été au pouvoir: 46 % des répondants avaient confiance en lui en 2016, contre 32 % cette année.

Laisser un commentaire