COVID-19: la majorité des morts au Québec était âgée de 80 à 89 ans

QUÉBEC — Maintenant que la pandémie de coronavirus a fauché son lot de vies au Québec, il est possible d’établir un profil statistique sommaire de ses victimes.

Dans les 22 cas répertoriés samedi, aucun n’avait moins de 60 ans, a tenu à préciser le directeur de la santé publique du Québec, Horacio Arruda, au cours de la conférence de presse quotidienne qui fait le bilan de la lutte au coronavirus, au parlement. 

«La majorité des cas ont entre 80 et 89 ans, deux cas avaient 90 ans et plus. On voit qu’à partir de 70 ans, le risque va en augmentant.»

M. Arruda a expliqué qu’il était en mesure d’établir certaines statistiques, maintenant qu’il y avait davantage de pertes de vie causées par le COVID-19.

Il voulait aussi démontrer pourquoi les mesures de protection et de confinement des personnes âgées étaient beaucoup plus strictes.

Toutefois, le directeur de la santé publique tenait également à livrer un message d’espoir, pour tous ceux qui ont 60 ans et moins.

«Même si le coronavirus est fatal, la majorité des malades vont en guérir, une bonne proportion n’iront même pas à l’hôpital, et même que pour certains, ça va passer comme un rhume banal.»

Néanmoins, il martelé le message réitéré depuis le début de la crise: il faut s’isoler «pour protéger les autres», pour ne pas «devenir des bombes pour les plus vulnérables».

En outre, dans les dernières 24 heures, le nombre de personnes infectées a bondi de 477, à 2498, tandis que 164 personnes étaient hospitalisées (+23), 57 en soins intensifs (+7).

Les autorités ont assuré qu’elles s’attendaient à cette progression et que tout est monitoré. «On n’est pas en perte de contrôle, je tiens à le dire, parce que vous participez avec nous», a conclu M. Arruda.

Les plus populaires