COVID-19: la marge de manoeuvre est de plus en plus mince dans les hôpitaux du Québec

QUÉBEC — Le Québec devrait disposer d’un nombre de lits suffisant pour accueillir tous les malades atteints de la COVID-19 qui nécessitent une hospitalisation, mais la marge de manoeuvre est très mince selon l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS).

Dans un nouveau rapport publié vendredi, l’institut estime que le nombre de lits devrait être suffisant pour le prochain mois, particulièrement dans la grande région de Montréal.

Bien que le nombre d’hospitalisations projetées demeure élevé, on s’attend à ce que les besoins restent à l’intérieur des limites du système de santé.

Ailleurs au Québec, la situation serait toutefois plus critique dans certains hôpitaux. «Étant donné que près de 60% des lits réguliers désignés pour les patients COVID-19 sont déjà occupés, des dépassements des limites planifiées ne peuvent être exclus», peut-on lire dans l’analyse des experts de l’INESSS.

D’après les chiffres observés par l’institut, le nombre de nouveaux cas sur une base hebdomadaire a bondi de 21 %. La hausse a notamment été plus forte dans la grande région de Montréal.

Parmi les groupes d’âge, c’est celui des jeunes de moins de 18 ans qui a connu la plus forte hausse avec 32 %. La hausse la moins importante touche les gens de 80 ans et plus.

Au cours de la semaine du 30 novembre au 6 décembre, on recense 538 nouveaux cas d’infections dont les personnes présentent un risque élevé d’hospitalisation. Il s’agit d’une hausse de 18 % par rapport à la semaine précédente.

Laisser un commentaire