COVID-19: la propagation semble ralentir pour une troisième journée en Chine

PÉKIN, Chine — Les autorités chinoises ont signalé dimanche une baisse dans le nombre de nouveaux cas de coronavirus pour une troisième journée consécutive.

Un peu plus de 2000 nouvelles infections ont été signalées en 24 heures en Chine continentale, ce qui porte le nombre total de cas confirmés à 68 500, selon la Commission nationale de la santé.

En revanche, un total de 9 419 personnes infectées ont complété leur guérison et obtenu leur congé de l’hôpital.

Le taux de mortalité est resté stable avec 142 novueaux patients ayant succombé à la maladie. Le bilan des morts imputables à COVID-19 en Chine continentale s’élève désormais à 1 665.

Les chiffres officiels se font plus encourageants depuis le signalement de 15 000 cas jeudi, lorsque la province de Hubei a commencé à inclure les diagnostics cliniques dans son décompte. Dépassées par le nombre de cas probables, les autorités ne pouvaient plus tester toutes les personnes présentant de possibles symptômes. Le diagnostic clinique permet de confirmer les cas jugés probables grâce à une évaluation par des médecins et des radiographies pulmonaires, sans avoir à attendre les résultats d’analyses en laboratoire.

Rappelons que le coronavirus s’est manifesté au mois de décembre à Wuhan, la capitale du Hubei, où sévissent toujours la majorité des infections.

Depuis, l’épidémie s’est étendue à plus de 24 pays et a incité le gouvernement chinois à adopter des mesures radicales, comme le confinement de plusieurs villes avec une population combinée de plus de 60 millions d’habitants.

Le président Xi Jinping s’était initialement fait discret, mais les médias chinois ont diffusé samedi un discours dans lequel il admet avoir donné des directives pour lutter contre cette crise aussi tôt que le 7 janvier.

Les dirigeants chinois étaient donc conscients de la gravité potentielle de la situation bien avant que ces dangers ne soient portés à l’attention du public. Les autorités ont attendu la fin du mois de janvier pour signaler que le virus pouvait être transmis d’un humain à l’autre.

Les plus populaires