COVID-19: la Santé publique appelle à la prudence pendant la visite du pape à Québec

QUÉBEC — La visite du pape François à Québec attirera les foules dans la région de la Capitale-Nationale cette semaine, et la Santé publique locale espère que l’événement d’envergure n’entraînera pas une hausse des cas de COVID-19.

Après trois jours passés en Alberta en début de semaine, le souverain pontife se dirigera vers la Vielle-Capitale mercredi et y passera aussi trois jours.

Mercredi et jeudi, deux événements auxquels il participera seront observés par des milliers de personnes en direct sur les plaines d’Abraham, sans compter les centaines d’autres qui auront l’occasion d’être dans le Sanctuaire national de Sainte-Anne de Beaupré pour entendre la messe qu’il prononcera jeudi.

La Direction de santé publique de la Capitale-Nationale a donc invité la population à «redoubler de prudence en tout temps», par voie de communiqué, mardi, en plus de demander aux participants de «renforcer les mesures de précaution contre la COVID-19» pendant la visite papale.

La Santé publique offrira notamment des solutions désinfectantes et des masques de procédure aux sites d’embarquement des navettes de transport.

Évidemment, elle appelle aussi les personnes qui présentent des symptômes liés à la COVID-19, comme de la fièvre, de la toux ou un mal de gorge, à ne pas se rendre aux événements prévus.

«Même lorsque des événements se déroulent à l’extérieur, les foules importantes et denses peuvent être un vecteur de contagion important», a rappelé l’adjoint médical au directeur de santé publique, Dr Jacques Girard.

La semaine dernière, le directeur national de santé publique, Dr Luc Boileau, avait notamment indiqué que le Festival d’été de Québec, qui s’est déroulé du 7 au 17 juillet, a entraîné une hausse du nombre de contaminations dans la région.

Pas seulement la COVID-19

En plus des risques liés à la COVID-19, la Santé publique invite aussi les participants aux événements à ne pas négliger les problèmes de santé qui peuvent être liés aux expositions au soleil et à la chaleur.

«La chaleur ne doit pas être prise à la légère, surtout lorsqu’elle est accompagnée d’une humidité élevée, souligne la Santé publique. L’intensité du soleil, la pluie ainsi que la faim et le fait de rester debout et essentiellement immobile pendant de longues périodes peuvent avoir des impacts importants sur la santé, surtout pour les personnes vulnérables.»

Puisque les retransmissions des événements du pape auront lieu en milieu de journée, les personnes qui iront sur les plaines d’Abraham sont invitées à s’amener suffisamment d’eau, apporter des repas froids ou des collations, porter des vêtements légers et utiliser de la crème solaire.

La Santé publique déploiera par ailleurs des équipes de soutien psychologique qui seront présentes tant au Sanctuaire national de Sainte-Anne de Beaupré que sur les plaines d’Abraham pour apporter leur soutien aux membres des Premières Nations qui en ressentiraient le besoin.

Pèlerinage pénitentiel

Le pape François passe la semaine au Canada dans le cadre du processus de réconciliation avec les Premières Nations pour le rôle que l’Église catholique a joué dans le système des pensionnats.

On estime que 150 000 enfants autochtones ont été contraints de fréquenter les pensionnats, où la négligence et les abus physiques et sexuels étaient fréquents. Plus de 60 % de ces écoles étaient gérées par l’Église catholique.

Lundi, en Alberta, le souverain pontife a officiellement présenté ses excuses au nom de l’Église, se disant «profondément affligé» par ce qu’ont vécu les enfants autochtones dans ces établissements.

Mardi, une messe devant plus de 60 000 personnes était à son horaire au stade du Commonwealth, à Edmonton.

C’est mercredi que le pape se déplacera vers Québec, où il sera accueilli lors d’une cérémonie officielle qui sera retransmise sur les plaines d’Abraham.

Le lendemain, il prononcera une messe, qui sera axée sur les survivants des pensionnats pour Autochtones, au Sanctuaire national de Sainte-Anne de Beaupré. Encore une fois, une diffusion sur écrans géants aura lieu sur les plaines.

Les organisateurs prévoient qu’entre 10 000 et 15 000 personnes pourront aussi y assister à l’intérieur et à l’extérieur de la basilique.

Le voyage se conclura vendredi avec un court voyage à Iqaluit, dans le nord de la province.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.