Covid-19: la situation est «très préoccupante», dit l’OMS

MONTRÉAL — L’épidémie de Covid-19 est «très préoccupante», ont admis lundi des dirigeants de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), mais il est encore trop tôt pour évoquer une pandémie.

«L’utilisation du mot ‘pandémie’ ne correspond pas aux faits pour le moment, mais cela pourrait semer la peur», a déclaré le directeur général de l’OMS, le docteur Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Le docteur Tedros a toutefois admis que «l’explosion soudaine du nombre de cas en Italie, en Iran et en Corée du Sud est très préoccupante».

L’OMS ne constate pour le moment «aucune propagation globale et hors de contrôle du virus», a-t-il ajouté. Il n’y a pas non plus de décès ou de cas graves à grande échelle.

«Ce virus a absolument un potentiel pandémique, mais nous ne sommes pas encore là, a dit le docteur Tedros. Il y a des épidémies dans différents coins du monde qui touchent des pays de façon différente et qui nécessitent une réponse individualisée.»

Le directeur exécutif chargé du Programme OMS de gestion des situations d’urgence sanitaire, le docteur Michael Ryan, a prévenu qu’il est impossible de prédire quelle sera la réalité «dans deux mois ou dans six mois».

«Nous sommes en phase préparatoire en vue d’une éventuelle pandémie, a-t-il dit. C’est le moment de faire tout ce qu’on doit faire pour se préparer à une pandémie, mais il est encore trop tôt pour déclarer une pandémie. Nous essayons d’échapper à cette éventualité.»

Il demeure possible de contenir le virus et d’interrompre sa transmission, croit-il.

Les plus populaires