COVID-19: l’armée allemande aide au transfert de patients en soins intensifs

BERLIN — L’armée de l’air allemande commencera à aider au transfert de patients en soins intensifs vendredi alors que le gouvernement a averti que la situation dans le pays est plus grave qu’à n’importe quel moment de la pandémie.

Citant la forte augmentation des cas, le ministre de la Santé Jens Spahn a déclaré que les contacts entre les personnes devaient être fortement réduits pour freiner la propagation du virus.

«La situation est dramatiquement grave, plus grave qu’elle ne l’a été à aucun moment de la pandémie», a-t-il déclaré aux journalistes à Berlin.

Le ministre Spahn a déclaré que l’Allemagne devait organiser des transferts à grande échelle de patients à l’intérieur du pays pour la première fois depuis le début de l’épidémie au début de 2020.

L’agence de presse allemande dpa a rapporté qu’un avion d’évacuation sanitaire de la Luftwaffe A310 transporterait des patients gravement malades de la ville méridionale de Memmingen à l’État de Rhénanie du Nord-Westphalie vendredi après-midi.

Les hôpitaux des régions du sud et de l’est de l’Allemagne ont averti qu’ils manquaient de lits de soins intensifs en raison du grand nombre de patients atteints par la COVID-19 qui sont gravement malades.

L’agence nationale de lutte contre les maladies a déclaré que 76 414 nouveaux cas confirmés avaient été signalés au cours des dernières 24 heures. L’Institut Robert Koch, une agence gouvernementale, a publié que l’Allemagne avait également enregistré 357 nouveaux décès causés par la COVID-19, portant le total depuis le début de l’épidémie à 100 476.

Répondant à une question concernant un variant récemment découvert et qui se répand en Afrique du Sud, Jens Spahn a déclaré que les compagnies aériennes en provenance de cette région ne pourraient transporter que des citoyens allemands. Les voyageurs devront être mis en quarantaine pendant 14 jours, qu’ils soient vaccinés ou non, a-t-il déclaré.

«La dernière chose dont nous avons besoin est d’introduire un nouveau variant qui causera encore plus de problèmes», a-t-il déclaré.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.