COVID-19: le Commissaire aux langues officielles veut vous entendre

MONTRÉAL — Le Commissaire aux langues officielles veut vous entendre sur votre expérience avec les deux langues officielles du pays, dans les situations d’urgence comme la pandémie de coronavirus.

Le commissaire invite les Canadiens à remplir un questionnaire à ce sujet, qui est disponible sur son site internet à l’adresse www.clo-ocol.gc.ca/fr/experience-public-situations-urgence.

Le questionnaire a été mis en ligne lundi et le restera jusqu’au 26 juin. Il prend cinq minutes à remplir.

Par exemple, une controverse avait été soulevée, en avril, lorsque Santé Canada avait levé certaines exigences réglementaires, notamment l’étiquetage bilingue sur des produits comme les désinfectants à mains importés au pays, dans le contexte de la pandémie. Des représentants des communautés francophones au pays y avaient vu un problème de sécurité pour le public.

De même, en avril, le premier ministre de l’Ontario, Doug Ford, avait répondu «pas maintenant» à une question en français d’une journaliste, lors de sa conférence de presse sur la situation de la pandémie dans sa province.

Le 23 avril dernier, le commissaire aux langues officielles, Raymond Théberge, avait lui-même exprimé ses préoccupations, dans le contexte de la pandémie.

«Je suis quand même préoccupé par ce que j’ai constaté et par ce que j’ai entendu de la part du public, des organisations qui représentent des communautés de langue officielle en situation minoritaire du Canada et de mes homologues en Ontario et au Nouveau-Brunswick», avait-il affirmé.

Des représentants de la communauté francophone du Nouveau-Brunswick se sont déjà plaints du manque de bilinguisme du gouvernement de Blaine Higgs.

Le questionnaire vise à savoir si les Canadiens ont été en mesure d’obtenir les renseignements voulus du gouvernement du Canada dans la langue officielle de leur choix en situation d’urgence, comme la pandémie actuelle, ou bien en cas de catastrophe naturelle ou d’attentat.

Au Canada, la population de langue française est de 22,8 pour cent, soit 7 914 498 personnes. Celle de langue anglaise est de 75,4 pour cent, soit 26 216 243 personnes, indique le Commissaire aux langues officielles.

Au Québec, la population de langue française est de 85,4 pour cent, soit 6 890 300 personnes, et celle de langue anglaise de 13,7 pour cent, soit 1 103 475 personnes.

Au Nouveau-Brunswick, la population de langue française est de 31,8 pour cent, soit 234 055 personnes, et celle de langue anglaise est de 67,9 pour cent, soit 499 970 personnes, selon les chiffres du Commissariat aux langues officielles.