COVID-19: Le déconfinement à court terme de Montréal est loin d’être acquis

QUÉBEC — Le déclenchement à court terme du processus de déconfinement de la région de Montréal est loin d’être acquis.

Malgré les annonces faites plus tôt cette semaine, le premier ministre François Legault a cherché à se faire rassurant, jeudi, en affirmant que le projet de déconfinement de la métropole serait mis sur la glace si jamais la situation continuait de se détériorer dans les prochaines semaines.

La situation demeure hors de contrôle dans plusieurs centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) de Montréal, tandis qu’on observe d’inquiétantes éclosions du virus dans plusieurs grands hôpitaux de la ville (Maisonneuve-Rosemont, Sacré-Coeur, Lakeshore, Institut Douglas, notamment), ce qui fait dire à plusieurs observateurs qu’un déconfinement paraît prématuré.

Normalement, une partie des commerces et industries de la ville doit recommencer à fonctionner dès le 11 mai, tandis que les écoles primaires du grand Montréal doivent accueillir des élèves à compter du 19 mai.

«Si la situation se détériore, il n’y aura pas d’ouverture» à Montréal, a tranché le premier ministre, en conférence de presse, jeudi.

Pour augmenter les chances de procéder au déconfinement, il a rappelé l’importance pour les Montréalais d’observer de façon stricte les consignes dans les prochaines semaines, en particulier celle visant l’interdiction de faire des rassemblements.

«La bataille n’est pas gagnée à Montréal», a-t-il reconnu, disant qu’il n’hésiterait pas à reculer, au besoin.

Il a admis que le secteur de Montréal-Nord, frappé de plein fouet par le virus, était probablement la sous-région du Québec «où il y a le plus de cas».

Le virus de la COVID-19 tue environ une centaine de Québécois chaque jour, la plupart du temps des aînés vivant dans des résidences pour personnes âgées.

De mercredi à jeudi, le virus a fauché 98 vies, pour un total de 1859 au Québec, depuis le début de la crise sanitaire.

On compte actuellement 4400 personnes infectées par le virus dans les CHSLD, surtout dans la région de Montréal. Il faut donc s’attendre à déplorer encore «beaucoup» de décès dans les prochains jours, a prévenu M. Legault.

Il a qualifié la situation montréalaise de «stable, mais critique».

OMS: 6 critères

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) fixe six critères à respecter avant de procéder à un déconfinement.

M. Legault s’est engagé à renoncer à procéder au déconfinement, si les six critères n’étaient pas respectés avant les dates prévues.

Selon l’OMS, pour procéder dans l’ordre et de façon sécuritaire, il faut que l’épidémie soit sous contrôle, qu’on effectue suffisamment de tests, qu’une attention particulière soit portée aux milieux vulnérables, que des mesures strictes soient mises en place dans les milieux de travail, qu’on évite l’arrivée de personnes provenant de l’extérieur et, enfin, que les communautés soient mobilisées.

Plus de tests

En marge du processus de déconfinement, la pression se fait de plus en plus forte sur le gouvernement pour qu’il assure un meilleur dépistage du virus, en augmentant sensiblement le nombre de tests effectués dans la population.

Le message a été entendu, a dit M. Legault, qui entend corriger la situation.

À ce jour, le Québec a procédé à 214 000 tests de dépistage, soit 25 000 tests par million d’habitants.

La moyenne quotidienne, qui tourne autour de 6000 tests actuellement, devrait grimper prochainement à 14 000 tests de dépistage.

«Dans les prochains jours, on va augmenter de façon très importante les tests à Montréal-Nord», dans un premier temps, a-t-il dit.

Dès ce vendredi, des cliniques de dépistage de la COVID-19 devraient ouvrir leurs portes à Montréal-Nord pour les personnes éprouvant ou non des symptômes.

Le premier ministre a tenu par ailleurs à nier les rumeurs laissant croire que l’indépendance du directeur national de la santé publique, le Dr Horacio Arruda, était menacée.

Il a dit que c’était plutôt M. Arruda qui exerçait une grande influence sur lui. «Je suis docile. Je l’écoute comme si c’était ma mère», a commenté M. Legault.

Les plus populaires