COVID-19: le développement de respirateurs s’accélère

MONTRÉAL — De multiples initiatives à travers le monde s’attaquent à fournir aux médecins les appareils respiratoires dont les patients les plus gravement touchés par le virus SRAS-CoV-2 qui cause la maladie à coronavirus (COVID-19) ont besoin pour survivre.

En voici quelques exemples:

– Neuf experts de la région de Sherbooke n’ont mis que huit jours à mettre au point un nouveau ventilateur – le BreatHere – dans le cadre du Code Life Ventilator Challenge de la Fondation de l’Hôpital général de Montréal. Le ventilateur utilise des pièces existantes et facilement disponibles. Un millier d’unités pourraient être produites chaque semaine.

– Des ingénieurs de l’équipe de F1 Mercedes et des chercheurs du University College London et du University College London Hospital ont modifié des appareils de ventilation spontanée en pression positive continue (CPAP, en anglais) pour fournir une assistance respiratoire aux patients malades, ce qui permet de réserver les respirateurs les plus sophistiqués à ceux qui en ont le plus besoin.

– Des chercheurs du prestigieux Institut de technologie du Massachusetts prévoient dévoiler bientôt les plans d’un appareil motorisé qui compresse automatiquement les masques et ballons d’anesthésie (ce que les ambulanciers, par exemple, utilisent pour aider un patient à respirer).

– La firme italienne d’impression en trois dimensions Isinnova a développé une valve qui permet de relier un masque d’apnée fourni par le géant français Décathlon à un respirateur. Les instructions nécessaires pour copier cette valve sont disponibles gratuitement.

– Un médecin canadien, le docteur Alain Gauthier de l’hôpital ontarien Perth and Smiths Falls District, a développé une méthode qui permet de relier neuf patients ayant des besoins similaires au même ventilateur, rapporte la CBC.