COVID-19: le docteur Boileau appelle à une «certaine prudence»

MONTRÉAL — Le directeur national de santé publique du Québec par intérim invite la population à «une certaine vigilance» concernant  la COVID-19 qui «n’est pas derrière nous» et qui «se transmet encore». 

En marge d’un point de presse sur la variole simienne mardi à Montréal, le docteur Luc Boileau a indiqué que la santé publique constatait une hausse des cas et «des variations qui s’installent». 

Il a pris soin de préciser qu’il ne s’agissait pas d’une nouvelle vague, toutefois «il importe de souligner que la COVID est toujours là et qu’il y a toujours de la transmission» et «qu’elle n’est pas disparue». 

Le docteur Boileau suggère à ceux qui estiment qu’ils sont à risque «de reprendre les protections, comme le masque en particulier, maintenir la distanciation et bien se laver les mains». 

Depuis le 14 mai, il n’est plus obligatoire de porter le masque dans les lieux publics publics fermés ou partiellement couverts et le masque ne sera plus obligatoire dans les transports collectifs à partir de samedi. 

La fin du port du masque pourrait expliquer la hausse des cas observés dans les derniers jours, selon Luc Boileau.

Québec rapportait mardi sept nouveaux décès attribués à la COVID-19, de même qu’une diminution des hospitalisations. 

On compte actuellement 1016 hospitalisations, une baisse de neuf comparativement à lundi. Vingt et une personnes sont aux soins intensifs, soit une de plus que la veille.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.