COVID-19: le maire de Côte-Saint-Luc veut que les magasins non essentiels ferment

MONTRÉAL — Le maire de la ville de Côte-Saint-Luc, dans l’ouest de l’île de Montréal, est inquiet pour ses citoyens: plusieurs cas de contamination à la COVID-19 ont été rapportés sur son territoire alors que sa population, avec 30 % d’aînés, est la plus âgée du Québec, dit-il.

Pour protéger sa communauté, le maire Mitchell Brownstein veut que le premier ministre François Legault ordonne la fermeture de tous les commerces non essentiels.

Il a récemment été avisé qu’une personne qui demeure dans la résidence pour aînés King David a été transportée mardi dernier à l’Hôpital général juif, à Montréal, où elle a obtenu un diagnostic positif de la COVID-19.

La Ville rapporte aussi avoir été informée que plusieurs membres de la Congrégation juive Beth Chabad auraient été testés positifs pour la COVID-19. «Présentement, nous n’avons pas plus de détails, mais nous attendons de recevoir des informations des autorités sanitaires», est-il écrit sur la page web de la ville.

Plusieurs fêtes ont été célébrées récemment dans cette communauté, a souligné le maire, inquiet, en entrevue.

L’un des citoyens de la ville qui serait atteint de la COVID-19 a également assisté à un mariage de 250 personnes dans une synagogue de Westmount la fin de semaine dernière, a-t-il aussi dit.

Toutes les synagogues, grandes et petites, ainsi que les autres lieux de culte sont maintenant fermés à Côte-Saint-Luc, confirme le maire.

La Ville a même décrété l’état d’urgence mardi.

Le maire Brownstein veut maintenant que tous les centres commerciaux et commerces non essentiels soient fermés. Cela exclut évidemment les pharmacies et les magasins d’alimentation.

La mesure est demandée aux commerces de façon volontaire et «la plupart ont dit oui», a indiqué le maire. Mais pour les autres, il espère une ordonnance gouvernementale.

Il se réjouit aussi que les autorités de la Santé publique soient intervenues aussi rapidement pour aider à réduire l’impact et la propagation. Une enquête est en cours sur les déplacements de la personne ainsi que sur ses interactions à l’intérieur de la résidence de 104 unités réparties sur plusieurs étages.

«Restez calmes et restez à la maison», demande le maire à ses citoyens.

«On ne sait pas avec qui vous avez été en contact, on ne sait pas qui est infecté», explique-t-il.

Il demande aux «snowbirds» qui reviennent au pays d’être très prudents et de s’isoler. Cette même requête est faite à ceux qui présentent des symptômes de la COVID-19 et à ceux qui ont été en contact avec des personnes atteintes.

Le maire exhorte les citoyens à appliquer les règles de distanciation sociale et de suivre immédiatement toutes les recommandations du gouvernement du Québec à propos du coronavirus.

Les plus populaires