COVID-19: le nombre de décès bondit de 17 % sur le territoire québécois

MONTRÉAL — La crise de la COVID-19 continue d’enregistrer de tristes records au Québec, même si la réalité est encore moins noire que les prévisions des autorités.

Ainsi, l’Institut national de santé publique du Québec a rapporté samedi que le nombre de décès liés à la maladie avait bondi de 17 % pour atteindre 805.

Ces statistiques ne reflètent toutefois pas nécessairement les développements des 24 dernières heures, «notamment en raison d’ajustements apportés à la méthode de collecte des données ainsi que de la conclusion d’enquêtes épidémiologiques nécessitant plus d’une journée», explique-t-on.

Le nombre de personnes hospitalisées aux soins intensifs est passé de 207 à 258, une hausse de 24 %.

Ces données ont été colligées vendredi à 18h.

La situation tragique dans les CHSLD et autres résidences pour personnes âgées pourrait expliquer ce triste bilan.

Les autres données semblent toutefois être plus encourageantes. Le nombre de cas confirmés s’élève désormais à 17 521, une hausse de 723 ou 4 % par rapport à la veille. Quant au nombre d’hospitalisations, on en dénombre 1130, soit 54 ou 5 % de plus que la veille.

En tout, 2964 personnes attendaient le résultat de leur test.

On comptait aussi 3315 personnes rétablies.

Pour la première fois depuis le début de la crise liée à la pandémie de COVID-19, il y a un peu plus d’un mois, il n’y aura pas de rendez-vous quotidien télédiffusé en fin de semaine avec le premier ministre François Legault ou tout autre représentant du gouvernement québécois.

Selon un des scénarios dévoilés par le premier ministre il y a plusieurs jours déjà, ce samedi 18 avril devait marquer le sommet de cette première vague d’infections au Québec. Un scénario qui prévoyait alors entre 1263 et 9000 décès liés à la COVID-19 au Québec et quelque 29 000 cas recensés. Heureusement, la réalité à ce jour est bien meilleure quoique le nombre de victimes parmi les personnes âgées du Québec demeure préoccupant, comme en font foi les dernières données dévoilées.

Les autres développements de la journée

Des employés d’Hydro-Québec et de Revenu Québec doivent être mis à contribution pour effectuer un suivi auprès des bénévoles inscrits sur le site gouvernemental jecontribuecovid19.gouv.qc.ca.

Ce site web avait été lancé pour combler les manques d’effectifs dans le réseau de la santé en recrutant des personnes avec de l’expérience ou une formation dans le domaine.

Or, les témoignages de Québécois n’ayant jamais été contactés après s’être portés volontaires ont afflué dans les médias au cours des derniers jours.

Vendredi, le premier ministre François Legault a précisé que des 51 957 personnes inscrites sur le site, 29 345 d’entre elles ont été contactées, 6773 ont été embauchées et 2097 personnes se sont désistées.

Par ailleurs, l’état d’urgence local a été prolongé jusqu’au 22 avril sur le territoire de l’agglomération de Montréal, de loin la région la plus durement frappée par le nouveau coronavirus, avec 8052 cas confirmés.

L’état d’urgence local, décrété le 27 mars, en vertu de la Loi sur la sécurité civile, accorde à la Ville de Montréal des pouvoirs exceptionnels pour faire face à la pandémie.

Les autorités municipales avaient initialement expliqué qu’elles se donnaient ainsi les moyens de réquisitionner des locaux pour loger des personnes en situation d’itinérance, en plus de se donner la marge de manoeuvre financière nécessaire pour acheter des fournitures pour ces centres.

Les plus populaires