COVID-19: le Nouveau-Brunswick et la Nouvelle-Écosse assouplissent leurs restrictions

FREDERICTON — Le Nouveau-Brunswick et la Nouvelle-Écosse ont annoncé lundi un assouplissement de leurs restrictions sanitaires liées à la COVID-19.

Au Nouveau-Brunswick, la région d’Edmundston, qui était en confinement depuis les 15 derniers jours, entrera dans la phase d’alerte rouge à partir de 11 h 59, lundi soir. Moncton, de son côté, passera de la phase rouge à orange.

La province a fait état lundi de deux nouveaux cas de COVID-19 — le bilan quotidien le plus bas depuis le jour de l’An.

Il y a actuellement 182 cas actifs dans la province. Sept personnes sont hospitalisées en lien avec la maladie, dont deux aux soins intensifs.

La ministre de la Santé, Dorothy Shephard, a dit qu’il était important que les gens restent vigilants en portant des masques et en suivant les autres directives sanitaires.

La médecin hygiéniste en chef, la docteure Jennifer Russell, affirme que les résidants ne devraient pas voyager et devraient prévoir de passer les vacances de mars près de chez eux.

En phase rouge, les résidants peuvent passer du temps seulement avec leur bulle familiale. Les centres de conditionnement physique, les salons de coiffure, les lieux de divertissement et les salles à manger des restaurants demeurent fermés. 

Dans la zone orange, les ménages peuvent passer du temps avec une liste de dix contacts réguliers. Les centres de conditionnement physique, les salons de coiffure et les lieux de divertissement peuvent ouvrir. Les salles à manger des restaurants peuvent de nouveau être accessibles, mais les établissements devront garder un registre de leurs clients.

Règles assouplies en Nouvelle-Écosse 

Les autorités néo-écossaises ont également allégé les restrictions sanitaires, notamment celles concernant les rassemblements.

À compter de lundi et jusqu’au 7 mars, les commerces de détail et les centres de conditionnement physique peuvent hausser leur capacité à 75 %, à condition qu’ils respectent les règles de distanciation physique.

Les entreprises et organisations reconnues peuvent organiser des événements avec un maximum de 150 personnes à l’extérieur ou 100 personnes à l’intérieur. La limite pour les rassemblements privés reste à dix personnes.

La province affirme que les nouvelles limites de rassemblement s’appliquent aux événements sportifs et récréatifs, aux festivals, aux mariages avec réceptions, aux funérailles et aux événements religieux.

Les mariages et les visites funéraires avaient été interdits dans toute la province, tandis que les commerces de détail et de conditionnement physique devaient fonctionner à 50 % de leur capacité.

Les responsables de la santé publique ont signalé lundi un nouveau cas de COVID-19, lié à un voyage à l’extérieur de la région de l’Atlantique.

Transmission communautaire à Terre-Neuve

La situation demeurait toutefois plus critique à Terre-Neuve-et-Labrador, où 11 nouvelles infections ont été rapportées lundi.

Les autorités sanitaires ont suspendu les sports d’équipe et les activités récréatives et culturelles de groupe à Saint-Jean. 

La médecin-hygiéniste en chef de la province, Janice Fitzgerald, a déclaré que trois grappes sans source identifiée avaient été détectées dans la région de la capitale. 

«Cela nous signale que nous avons une transmission communautaire dans la région métropolitaine de (Saint-Jean), dont nous ne connaissons pas l’étendue pour le moment», a-t-elle soutenu.

Dans la région, les visites dans les centres de soins de longue durée, les foyers de soins personnels et les résidences avec services de soutien ont également été limitées à deux visiteurs par résidant. Les activités du groupe à l’intérieur et à l’extérieur des installations ont également été suspendues.

Laisser un commentaire