COVID-19: le Nouvel An n’a pas ralenti la progression de la pandémie au Québec

MONTRÉAL — Le congé du Nouvel An n’a pas ralenti la progression de la COVID-19, tant s’en faut.

Le ministère de la Santé a publié dimanche des données alarmantes sur l’état de la situation sanitaire au Québec.

Au cours de la période du 31 décembre au 2 janvier, les autorités ont rapporté 7663 cas supplémentaires, dont 2869 pour la seule journée de samedi.

Le nombre de cas rapportés au jour de l’An, sans doute attribuable à une diminution du nombre d’analyses, a fait baisser la moyenne.

Les autorités ont rapporté 210 304 cas depuis le début de la pandémie. Le nombre de cas actif s’établit à 22 501.

Pas moins de 121 décès se sont ajoutés à la triste liste depuis la publication du bilan précédent, dont 11 au cours de la journée de samedi. On a enregistré 8346 morts liées à la COVID-19 depuis le début de la pandémie.

Après une légère accalmie, jeudi et vendredi, le nombre d’hospitalisations a bondi de 150, samedi pour s’établir à 1225. Les deux jours précédents, on avait recensé 100 hospitalisations de moins.

Samedi, on comptait aussi 179 patients aux soins intensifs, une augmentation de 13 par rapport à la veille.

Le ministre de la Santé , Christian Dubé, a exprimé ses inquiétudes.

«Malgré les mesures du temps des Fêtes, les cas et hospitalisations sont en hausse, a-t-il déclaré sur Twitter. Ça montre que la transmission communautaire est importante, ce qui a un impact majeur sur notre réseau de santé et sur notre personnel.»

Les données préoccupent aussi le Dr Donald Vinh, un médecin en infectiologie et en microbiologie au Centre universitaire de santé de McGill. 

«On ne peut le nier, ces données sont épouvantable. Le plus inquiétant est l’augmentation constante des hospitalisations et des admissions aux soins intensifs», a-t-il dit au cours d’une entrevue.

La campagne de vaccination s’est ralentie autour du Nouvel An: seulement 1200 personnes ont reçu un vaccin au cours des trois derniers jours, comparativement à 3942 pour la seule journée de jeudi. Le nombre de doses administrées s’élève à 28 762.

La grande région de Montréal présente les données les plus alarmantes. Les autorités ont rapporté pour la journée du 2 décembre 1300 cas sur l’île de Montréal, 377 en Montérégie, 224 à Laval, 141 dans les Laurentides et 139 dans Lanaudière.

Les autorités signalent 202 cas supplémentaires dans la Capitale-Nationale, 135 en Estrie, 100 en Mauricie-Centre-du-Québec et 97 au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

La situation semble se stabiliser dans Chaudière-Appalaches et en Outaouais où l’on a recensé 58 nouveaux cas. La Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine compte neuf nouveaux cas.

Laisser un commentaire