COVID-19: le point avec le ministre Dubé et le Dr Boileau de la santé publique

MONTRÉAL — Le ministre québécois de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, sera réuni mercredi à 13h00 à Montréal avec le directeur national de santé publique, Dr Luc Boileau, afin de faire le point en conférence de presse sur l’évolution de la situation actuelle de la COVID-19 au Québec. 

Mardi, les autorités québécoises n’ont signalé aucun nouveau décès lié à la COVID-19 et les hospitalisations sont restées stables depuis la fin de la semaine dernière.

En date de lundi, on recensait 1823 hospitalisations causées par le coronavirus, dont 522 directement en raison de la maladie, ce qui a constitué une baisse de six patients par rapport aux données dévoilées vendredi dernier.

D’autre part, les absences de professionnels de la santé ont grandement diminué depuis vendredi, se situant à 3376, soit une diminution de 578.

Il y a deux semaines, le Dr Boileau a estimé qu’il était encore trop tôt pour parler d’une nouvelle vague d’infections à la COVID-19. Le directeur national de la santé publique avait ajouté que la proportion de Québécois adultes qui étaient considérés comme ayant une vaccination à jour, soit au moins une dose administrée depuis moins de cinq mois, n’était que de 22 %.

Il expliquait que les Québécois les plus jeunes avaient moins senti le besoin d’être vaccinés, mais qu’il restait important que les gens les plus vulnérables soient adéquatement vaccinés.

Il y a deux semaines, les taux de vaccination adéquate par groupes d’âge étaient de 7 % chez les 18 à 39 ans, de 16 % chez les 40 à 59 ans, de 40 % chez les 60 à 79 ans et de 53 % chez les 80 ans et plus.

Depuis le début de la pandémie, 16 845 Québécois ont succombé à la COVID-19.

Par ailleurs, la campagne de vaccination contre l’influenza est en cours depuis le 5 octobre au Québec. En prenant rendez-vous pour ce vaccin, les intéressés pourront aussi réserver une dose du nouveau vaccin bivalent contre la COVID-19.

Le Dr Boileau rappelle que l’influenza est une maladie sérieuse, qu’elle est une infection des voies respiratoires qui peut se transmettre très facilement.

La campagne de vaccination gratuite contre l’influenza cible particulièrement les bébés âgés de moins de 6 mois, les femmes enceintes, les personnes qui ont plus de 75 ans, de même que les adultes et enfants qui sont atteints de certaines maladies chroniques. Les travailleurs de la santé peuvent aussi en bénéficier.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.