COVID-19: Legault pourrait accroître les mesures sanitaires la semaine prochaine

QUÉBEC — Le suspense se poursuit, mais le premier ministre François Legault prépare les esprits à la possibilité de faire vivre aux Québécois un temps des Fêtes 2020 marqué par de nouvelles mesures de confinement.

Sa décision n’est pas encore prise, a-t-il assuré vendredi, en conférence de presse, mais il fera le point au cours des prochains jours sur l’évolution de la pandémie, et à partir des recommandations de la santé publique, il rendra publique sa décision quant à la nécessité de resserrer encore davantage les mesures sanitaires dans les prochaines semaines.

L’annonce sera faite lundi ou mardi prochains. Mais vendredi, le ton du premier ministre n’avait rien de rassurant.

Depuis des mois, le nombre de cas d’infections à la COVID-19 ne cesse d’augmenter sur tout le territoire du Québec, tout comme le nombre d’hospitalisations, ce qui fait dire au premier ministre que la situation demeure «difficile», nécessitant de «prendre des mesures».

«Les prochaines semaines vont être critiques», a-t-il reconnu en ajoutant que le réseau de la santé ne pouvait pas tolérer que la situation «demeure au niveau qu’elle est là».

«Si la situation reste comme ça, on va être obligés d’ajouter des restrictions», a soutenu M. Legault.

Bref, si le nombre de cas et d’hospitalisations ne diminue pas rapidement et substantiellement, et si les gens n’appliquent pas à la lettre les consignes sanitaires, le Québec doit se faire à l’idée de devoir renouer avec un degré plus élevé de confinement, degré qui n’a pas été précisé vendredi. 

Est-ce que des mesures accrues viseront seulement certains secteurs d’activité? Ou certaines portions de territoire? Ou va-t-on imposer un confinement général, comme au printemps? Réponses la semaine prochaine.

«On ne peut pas prendre de chance. Il faut arriver en janvier avec le moins d’hospitalisations possible», a tranché le premier ministre. Dans le réseau hospitalier, le mois de janvier est toujours le pire de l’année, en termes d’achalandage à l’urgence, notamment en raison de la grippe saisonnière.

Le temps des Fêtes offre donc «une belle occasion de casser la vague», a-t-il dit, compte tenu que tout le Québec fonctionne déjà au ralenti durant cette période de l’année.

Une des seules régions épargnées jusqu’à maintenant, les Laurentides, au nord de Montréal, a appris vendredi qu’elle passait au rouge elle aussi.

Vendredi, le Québec rapportait 1713 nouvelles infections à la COVID-19 et 53 décès additionnels attribuables à la pandémie.

Le total de personnes infectées depuis le début de la crise sanitaire atteint 160 023 et le nombre de décès grimpe à 7435 depuis mars.

Le nombre de personnes qui se retrouvent à l’hôpital en raison du virus continue d’augmenter également, atteignant 871, soit 23 hospitalisations de plus que la veille, et «c’est ça qui met beaucoup, beaucoup de pression sur le système de santé», a dit le ministre de la Santé, Christian Dubé.

Vaccin

Le ministre Dubé s’est dit confiant de voir l’opération de vaccination massive contre le virus, qui débute lundi, couronnée de succès, en misant sur un fort taux d’adhésion de la population.

Il a dit qu’il faudra que de 60 % à 70 % de la population se fasse vacciner, avant de pouvoir espérer annoncer des mesures de déconfinement.

M. Legault a indiqué que le premier ministre Justin Trudeau l’avait informé jeudi que son gouvernement allait évaluer la pertinence de mener à travers le pays une vaste campagne de sensibilisation à l’importance de se faire vacciner contre la COVID-19. 

Laisser un commentaire