COVID-19: l’Ontario annonce un déconfinement partiel pour les commerces mercredi

TORONTO — L’Ontario commencera à rouvrir son économie mercredi, mais le gouvernement pourrait utiliser un «frein d’urgence» pour soumettre des régions à un confinement en cas de hausse de la propagation du coronavirus.

Le premier ministre Doug Ford a affirmé lundi que l’état d’urgence expirera comme prévu mardi, mais que la plupart des régions demeureront confinées en attendant que la province ne retourne à son système de restrictions à couleur. 

Trois régions où le nombre de nouveaux cas de COVID-19 est bas seront assujetties au système de restrictions mercredi, tandis qu’il s’appliquera aux autres régions dans les prochaines semaines. Les premières régions allégées seront celles de Hasting Prince Edward, Frontenac et Lennox, Addington et le Comté de Renfrew.

«Notre priorité sera toujours de protéger la santé et la sécurité de tous les individus, familles et travailleurs à travers la province», a indiqué M. Ford dans un communiqué.

La province permettra aussi dorénavant aux commerces se situant dans les zones les plus strictes d’accueillir des clients à une capacité limite de 25 %.

«Nous devons considérer l’impact sévère de la COVID-19 sur nos entreprises, a affirmé M. Ford. Nous ajustons et fortifions notre plan pour permettre à plus de commerces de rouvrir en toute sécurité. »

Le 15 février, presque toutes les régions, sauf trois points chauds près de Toronto, seront soumises au cadre de restriction. 

Selon le plan, la province aura un «frein d’urgence» en place pour permettre au gouvernement de  reconfiner une région si elle constate une hausse marquée du nombre de cas ou si son réseau de santé est débordé.

La ministre de la Santé, Christine Elliott, a expliqué que cette mesure permettra à la province de se protéger face à l’arrivée de nouveaux variants de la COVID-19.

Lundi, le gouvernement ontarien a rapporté 1265 nouveaux cas de COVID-19 et 33 décès liés au virus.

Mme Elliott a affirmé que 421 nouvelles infections étaient recensées dans la région de Toronto, 256 dans la région de Peel, et 130 dans la région de York. Ces régions devraient être les dernières à joindre le plan de relance, le 22 février.

La province a avancé que 28 303 tests avaient été complétés depuis le dernier bilan quotidien.

En tout, 901 personnes sont hospitalisées pour la COVID-19 en Ontario, dont 335 aux soins intensifs et 226 sous respirateurs artificiels.

Ces dernières données augmentent le total de cas de COVID-19 en Ontario à 279 472, dont 6538 décès et 258 603 cas résolus.

Reprise de l’apprentissage en personne

D’autres écoles de l’Ontario ont rouvert leurs portes à l’apprentissage en personne lundi.

Les élèves de 13 bureaux de santé publique, dont Hamilton et Windsor, retournaient dans des salles de classe.

Mais dans trois points chauds de la province en matière de COVID-19 — les régions de Toronto, Peel et York — les écoles resteront fermées jusqu’au 16 février.

Tous les élèves de l’Ontario ont commencé le mois de janvier avec de l’apprentissage en ligne dans le cadre d’un confinement provincial.

La province a ensuite adopté une approche échelonnée pour rouvrir les écoles, permettant aux personnes du nord de l’Ontario et des régions rurales de reprendre les premiers le chemin des classes.

Le ministre de l’Éducation, Stephen Lecce, a déclaré que le gouvernement prenait un certain nombre de mesures pour améliorer la sécurité dans les écoles, comme un dépistage plus rigoureux des élèves du secondaire et un dépistage de personnes asymptomatiques dans toute la province.

M. Lecce a également déclaré que le gouvernement envisageait d’annuler la semaine de relâche de mars dans le but de freiner la propagation de la COVID-19. Il a affirmé que les Canadiens devraient éviter de voyager étant donné l’émergence de nouveaux variants du virus.

Laisser un commentaire