COVID-19: l’Ontario lève l’ordre de maintien à domicile dans 27 régions

TORONTO — Le premier ministre de l’Ontario a défendu, mardi, la décision de son gouvernement de lever l’ordonnance de maintien à domicile pour la plupart des régions, malgré la menace d’une «troisième vague» de COVID-19.

Doug Ford a expliqué que le gouvernement n’hésiterait pas à appliquer le «frein d’urgence» pour resserrer rapidement le confinement dans certaines régions si les cas de COVID-19 devaient augmenter.

Vingt-sept régions sont revenues mardi au système de «code de couleurs» qui était utilisé avant le confinement général décrété dans toute la province le 26 décembre. La cheffe néo-démocrate, Andrea Horwath, affirme que M. Ford a ignoré les avis des scientifiques qui mettaient en garde contre une éventuelle troisième vague si l’ordonnance de maintien à domicile était levée. 

La région du Niagara est la seule région qui est passée mardi en «zone grise», la plus stricte du système, ce qui permet tout de même à la plupart des commerces et entreprises d’ouvrir à 25 % de leur capacité. Les autres régions, la plupart en dehors du Grand Toronto, se situent quelque part sur l’échelle de couleurs, avec chacune ses restrictions sur les commerces et les rassemblements.

Par contre, l’ordonnance de maintien à domicile devrait demeurer en vigueur au moins jusqu’au 22 février à Toronto, dans ses banlieues de Peel et de York ainsi que dans la région de North Bay-Parry Sound, dans le nord-est de la province. Trois régions sanitaires étaient déjà revenues en «zone verte» la semaine dernière: Renfrew County, Hastings-Prince Edward ainsi que Kingston, Frontenac, Lennox et Addington.

L’Ontario signalait mardi 904 nouveaux cas de COVID-19. La province a également enregistré 964 cas pour lundi qui n’avaient pas été signalés plus tôt en raison de la Journée de la famille, fériée en Ontario. Treize autres décès dus au virus ont été signalés mardi et 13 autres lundi.

Le gouvernement a indiqué que 742 personnes étaient hospitalisées pour la COVID-19 mardi, dont 292 aux soins intensifs et 201 sous respirateurs. Plus de 57 300 tests ont été effectués au cours des 14 et 15 février. Le gouvernement affirme par ailleurs que 10 679 doses de vaccins ont été administrées lundi, pour un total jusqu’ici de 467 626 doses.

La météo nuit au retour en classe

Par ailleurs, les cours en personne devaient reprendre mardi dans les écoles des conseils scolaires de Toronto, de la région de Peel et de la région de York, après une période d’apprentissage en ligne qui a commencé en janvier.

Le mauvais temps a toutefois causé quelques soucis à certains endroits. Les conseils scolaires publics et catholiques des régions de Peel et York ont ainsi choisi d’annuler le retour en classe mardi. Les élèves pourront poursuivre l’apprentissage en ligne.

Le Conseil scolaire de Toronto et le Conseil scolaire catholique de Toronto ont de leur côté choisi de rouvrir les écoles comme prévu, mais ont annulé le transport scolaire en raison de la tempête.

Les trois régions sont les dernières en Ontario à rouvrir les salles de classe physiques aux élèves — le gouvernement provincial avait permis aux autres régions de rouvrir des écoles fermées au cours des dernières semaines.

Un formulaire de dépistage de la COVID-19 plus détaillé doit maintenant être rempli par les élèves ou leurs tuteurs tous les jours avant qu’ils arrivent à l’école. Dès la première année, les élèves devront également suivre les consignes sanitaires provinciales et porter un masque à l’intérieur, ainsi que pendant la récréation extérieure lorsque la distanciation ne sera pas possible. Le gouvernement étend également le dépistage asymptomatique dans les écoles.

Laisser un commentaire