COVID-19: l’Ontario rapporte 446 nouveaux cas et 17 décès supplémentaires

TORONTO — L’Ontario a rapporté 446 nouveaux cas de COVID-19 mardi, et 17 décès supplémentaires.

Cela porte le total pour la province à 28 709 cas — une hausse de 1,6 pour cent par rapport à la veille.

Ce nombre comprend 2293 décès et 22 484 patients rétablis.

Le gouvernement ontarien a mentionné que 15 244 tests ont été effectués la veille, ce qui signifie que pour une deuxième journée consécutive, il n’a pas atteint sa cible de 16 000 tests afin d’augmenter sa cadence de dépistage de la COVID-19.

De plus, le nombre d’éclosions dans les centres de santé de longue durée est passé de 112 à 105.

Le bureau de l’ombudsman des patients en Ontario a indiqué mardi qu’il avait déclenché une enquête après avoir reçu 150 plaintes portant sur les centres de santé de longue durée, au lendemain de la décision de l’ombudsman de l’Ontario de lancer une enquête semblable.

En soirée mardi, l’Ontario a annoncé la prolongation de l’état d’urgence jusqu’au 30 juin. Toutefois, le premier ministre Doug Ford a tenu à préciser que son gouvernement travaille «jour et nuit» en vue de la poursuite du déconfinement. La phase 2 devrait se mettre en branle au plus tard dans les prochaines semaines.

«Cela ne veut pas dire que le déconfinement est retardé», a-t-il dit en se voulant rassurant. L’état d’urgence devait prendre fin aujourd’hui, mais sera donc étirée pour encore 28 jours. L’état d’urgence est en vigueur depuis le 17 mars.

Ce maintien signifie que les rassemblements de plus de cinq personnes demeureront interdits. Il prévoit aussi que des établissements tels les restaurants et les bars devront rester fermés, sauf s’ils offrent un service de mets pour emporter.

Le député indépendant de Lanark—Frontenac—Kingston, Randy Hillier, a déjà fait savoir qu’il voterait contre la prolongation de l’état d’urgence. À son avis, elle donne trop de pouvoirs au gouvernement.