COVID-19: l’Ontario rehausse ses efforts dans la région de Peel, durement touchée

TORONTO — L’Ontario a augmenté lundi les tests, le traçage de contacts et les ressources hospitalières dans la région de Peel, au moment où le médecin hygiéniste de la région implorait les résidants de limiter leurs interactions pour éviter un confinement général.

La région de Peel, qui comprend les villes de Brampton, Mississauga et Caledon, a connu une augmentation des infections qui a maintenant des répercussions sur la capacité hospitalière. La santé publique a donc annoncé une série de mesures au cours du week-end qui vont plus loin que les restrictions imposées par le gouvernement.

La ministre de la Santé, Christine Elliott, a indiqué que «toutes les options sont sur la table pour protéger la santé et la sécurité des personnes et des familles vivant dans la région de Peel». Elle a également exhorté les Ontariens en général à suivre les consignes. «Les gens doivent comprendre qu’ils ont un rôle et une responsabilité directs dans le suivi des mesures de santé publique», a-t-elle ajouté. «C’est ce qui va vraiment faire la différence.»

L’Ontario a signalé lundi 1242 nouveaux cas de COVID-19 et 12 décès liés au virus; 279 des nouveaux cas se trouvaient dans la région de Peel.

La ministre Elliott a annoncé que trois nouveaux centres de dépistage et une unité de dépistage mobile seront établis à Brampton, pour faire face à l’augmentation du nombre de cas positifs dans cette ville. La province fournira également 70 «traceurs de contacts» au bureau régional de santé publique et financera 234 lits d’hôpitaux supplémentaires, a-t-elle ajouté.

La région de Peel est actuellement la seule en «zone rouge» en vertu du nouveau système de restrictions de la province, ce qui signifie notamment que la capacité intérieure des restaurants et des gymnases est limitée à 10 personnes.

Le médecin hygiéniste de Peel, Lawrence Loh, a déclaré samedi qu’il était nécessaire d’ajouter des mesures plus strictes aux restrictions imposées par la province. La région a ainsi interdit les réceptions de mariage à partir de la fin de cette semaine jusqu’à la fin de l’année. Les espaces de réunion et d’événement, y compris les salles de réception, sont fermés; la région recommande aussi que les services religieux aient lieu virtuellement.

Le docteur Loh a ajouté que les résidants doivent limiter leurs interactions aux membres de leur ménage et aux soutiens essentiels. «Cette maladie ne peut pas se propager si nous ne nous rencontrons pas en personne», a-t-il noté. «Juste pour les deux à quatre prochaines semaines, pour ne pas nous retrouver en confinement, nous pourrons garder nos écoles ouvertes et, espérons-le, avoir une chance pour les vacances de décembre.»

Laisser un commentaire