COVID-19: mobilisation sans précédent, lundi, à l’Agence du revenu du Canada

OTTAWA — Les employés de l’Agence du revenu du Canada (ARC) se préparent à entreprendre lundi prochain la lourde tâche de distribution de la Prestation canadienne d’urgence (PCU) destinée à aider les Canadiens à affronter les effets sur leurs finances personnelles de la crise de la COVID-19.

Habituellement, en période de production des déclarations de revenus, entre 3000 et 4000 employés de l’Agence sont répartis dans les divers centres d’appel du pays afin de répondre aux questions des contribuables canadiens.

En cette année exceptionnelle, environ 1000 autres employés s’ajouteront dès lundi au nombre habituel de préposés. L’Agence prévoit que chaque jour, environ 300 000 Canadiens se renseigneront à propos du PCU.

Ce programme apportera une aide financière d’urgence aux travailleurs salariés et indépendants qui ont été directement touchés par la COVID-19. Elle fournira un paiement de 2000 $ pour une période de 4 semaines, jusqu’à un maximum de 16 semaines.

En raison du contexte de confinement imposé par la pandémie, les employés de l’Agence du revenu du Canada prendront les appels de leur domicile. L’Agence met elle aussi l’accent sur le télétravail afin d’éviter la propagation du nouveau coronavirus.

Marc Brière, le président national du Syndicat des employés de l’impôt, qui représente la plupart des personnes à l’emploi de l’Agence du revenu du Canada, signale qu’il s’agira d’un défi sans précédent. Il espère que le personnel fera la preuve qu’il n’est pas là que pour enrichir le fisc.

Les plus populaires