COVID-19: obligation du masque maintenue dans des universités canadiennes

EDMONTON — Malgré la levée des exigences provinciales et territoriales en matière de port du masque, certains établissements universitaires du Canada ont décidé de le rendre encore obligatoire à la session d’automne, pour la sécurité du personnel et des étudiants.

« Pour le moment, je pense qu’il existe toujours un risque de vagues de maladies importantes et la prudence me semble logique », d’après le Dr Lynora Saxinger, spécialiste des maladies infectieuses à l’Université de l’Alberta. À cet établissement, le port du masque est encouragé, mais pas requis, dans la plupart des contextes.

Quatorze des 83 universités sondées par La Presse Canadienne par courriel, lors d’entrevues et avis transmis en ligne disent qu’elles exigeront que les étudiants et les employés soient munis du masque dans différents contextes sur le campus.

L’Université Western à London, en Ontario, et une école affiliée, le Huron University College, ont été les seules institutions interrogées à exiger la vaccination contre la COVID-19.

À l’Université Dalhousie à Halifax, les masques doivent être portés dans les salles de classe et les espaces d’enseignement. Ils sont facultatifs dans tous les autres espaces intérieurs tels que les couloirs, les bibliothèques et les lieux d’apprentissage. 

L’Université MacEwan, d’Edmonton, a annoncé qu’elle continuerait d’encourager la vaccination et les masques, mais qu’elle ne les rendrait pas obligatoires pour le semestre d’automne.

L’Université de Victoria, en Colombie-Britannique, n’a pas de mandat de masque ou de vaccin en place pour le trimestre d’automne 2022.

Pour sa part, l’Université du Manitoba maintient son obligation de porter le masque à l’intérieur, jusqu’à nouvel ordre.

Le Dr Mark Torchia, chef d’équipe universitaire à l’Université du Manitoba, soutient qu’une telle obligation est plus efficace que les vaccinations contre le variant Omicron. Alors que les cas de COVID-19 sont en augmentation au Manitoba, le Dr Torchia croit logique que l’institution, qui compte environ 40 000 employés, professeurs et étudiants, exige le port du masque.

Les universités qui offrent une formation en médecine ont toujours des politiques de port de masque en milieu clinique, comme le recommandent les responsables de la santé publique.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.