COVID-19: Pfizer se ravise et dit que son vaccin est efficace à 95 %

Le géant pharmaceutique Pfizer s’est ravisé mercredi et a indiqué que de nouvelles données préliminaires démontrent que son vaccin contre la COVID-19 est efficace à 95 %.

Pfizer a aussi annoncé que le vaccin qu’elle a développé avec son partenaire allemand BioNTech protège les aînés pour qui la maladie est la plus dangereuse.

Pfizer avait tout d’abord fait savoir que son vaccin était efficace à 90 %. Quelques jours plus tard, sa rivale Moderna a annoncé un taux d’efficacité de 94,5 % pour son propre vaccin.

Pfizer devrait maintenant demander aux autorités sanitaires américaines d’autoriser l’utilisation d’urgence de son produit.

Le taux d’efficacité de 90 % avait été calculé sur la base des 94 infections détectées à ce moment. Pfizer a maintenant repéré 170 infections parmi les participants aux essais cliniques, dont seulement huit parmi les sujets qui ont reçu le vaccin expérimental.

Une de ces huit personnes a développé des symptômes graves, selon Pfizer.

La compagnie n’a pas encore dévoilé de données détaillées concernant ses essais cliniques, et les résultats n’ont donc pas encore été révisés par des experts indépendants.

Pfizer affirme que l’efficacité de son vaccin a surpassé 94 % chez les aînés. On ne sait toutefois pas comment la compagnie en arrive à ce résultat avec seulement huit infections à analyser et décortiquer dans le groupe vacciné.

Pfizer estime qu’elle dispose maintenant des données nécessaires pour demander une autorisation d’urgence à la puissante Food and Drug Administration des États-Unis.

La compagnie n’a pas dévoilé d’informations concernant la sécurité de son vaccin, mais assure qu’aucun effet secondaire important n’a été constaté. Environ 4 % des participants ont ressenti de la fatigue après la deuxième dose.

L’étude comptait quelque 44 000 participants aux États-Unis et dans cinq autres pays. On continuera à suivre l’évolution de la santé des sujets pendant encore deux ans.

Pfizer et BioNTech prévoient produire jusqu’à 50 millions de doses du vaccin à l’échelle mondiale en 2020 et jusqu’à 1,3 milliard de doses en 2021.

Les premières injections seront offertes aux groupes les plus vulnérables, comme les travailleurs de la santé de première ligne ou les gens atteints de graves problèmes de santé.

Le gouvernement du Canada s’est entendu avec Pfizer pour obtenir au moins 20 millions de doses de ce vaccin.

– Par Linda A. Johnson, The Associated Press

Laisser un commentaire